On le sait depuis près d’un mois maintenant, le MVNO Virgin Mobile est à vendre. Et  l’affaire commence à se préciser puisque l’on connaît enfin les acheteurs intéressés (SFR, Bouygues Telecom et quelques MVNO) ainsi que le prix de vente, estimé entre 150 et 300 millions d’euros.

Virgin Mobile

Les Echos ont fait le tour de leurs sources et ont compilé toutes les dernières informations concernant la vente du MVNO Virgin Mobile. Pour rappel, on sait que l’opérateur virtuel est en vente depuis le début de l’année suite à la fusion entre Carphone Warehouse et la société anglaise Dixons. Carphone Warehouse, qui possède 46 % du capital du MVNO français, désire se débarrasser de ses parts, que ce soit lors d’une revente ou d’une mise en bourse.

Si l’on en croit le journal économique, Virgin Mobile intéresserait beaucoup d’opérateurs, fixes comme MVNO. Il faut préciser que Virgin Mobile est aujourd’hui le plus gros MNVO français avec 1,67 millions de clients (comprenant 1,3 millions de forfaits et 370 000 clients pré-payés par carte) mais a dû diviser ses marges opérationnelles par deux pour résister à la baisse des prix provoquée par Free Mobile. Ces 1,67 millions de clients intéressent à la fois des opérateurs classiques comme Bouygues Telecom ou SFR qui seraient prêts à déposer jusqu’à 300 millions d’euros sur la table comme d’autres MVNO. Les Echos pensent en effet savoir que le Crédit Mutuel-CIC ou Coriolis seraient également intéressés, avec des offres s’élevant aux alentours de 150 millions d’euros.

Il semble que le cash ne sera pas le seul critère pris en compte lors du rachat. En fait, et comme pour la revente de SFR en début d’année, tout dépendra du projet industriel proposé. Actuellement, les différents actionnaires de Virgin Mobile (soit Carphone Warehouse, Virgin Group et le management de Virgin Mobile) examinent toutes les possibilités. Celles-ci vont de la renvente totale du capital à un opérateur, à une revente partielle du capital à un autre MVNO mais avec une participation au capital de Virgin Group, voire même à une introduction pure et simple en bourse. Rien n’est certain.

Les Echos affirment enfin que la date limite de remise des offres pour le rachat de Virgin Mobile est fixée au 15 mai prochain, dans le but de revendre le MNVO au mieux avant l’été prochain, au pire à la fin de l’année.