Selon les syndicats, Bouygues Telecom devrait annoncer des réduction d’effectif dès la fin des élections européennes. Entre 1500 et 2000 emplois devraient être supprimés.

logo-bouygues-telecom-01

Selon les informations rapportées par Le Figaro, Bouygues Telecom annoncera avant l’été prochain une réduction de 23 % de ses effectifs, soit entre 1500 et 2000 emplois. Les syndicats de Bouygues Telecom (FO, CFDT) pensent que l’annonce ne se fera pas immédiatement. Bouygues attendra en effet la fin des élection européennes – le 25 mai prochain – avant de lancer son plan de licenciement. Selon Force Ouvrière, il devrait être officiel avant l’été prochain.

Cette vague de licenciement est la conséquence directe de l’échec du rachat de SFR, que Numericable a remporté. Bouygues Telecom est depuis cette annonce dans une posture très délicate. Son chiffre d’affaire a chuté de 26 % en deux ans et le nombre de ses clients a baissé de 200 000 sur la même période. Free a fait beaucoup de mal à la filiale Telecom de Bouygues, qui ne parvient pas à attirer des clients supplémentaires malgré son excellente couverture 4G. Pour réduire encore ses coûts, Le Figaro rapporte que Bouygues devrait simplifier son offre mobile dans les mois à venir. Cela permettra d’alléger le support et les effectifs commerciaux. Dernier point de ce qui semble être un véritable plan de restructuration, Bouygues Telecom devrait réduire ses investissements et privilégier les accords de mutualisation avec les autres opérateurs.

Bouygues anticipe donc les futures difficultés que rencontrera sa filiale Telecom dans les mois à venir. Ce plan de licenciement et de réduction des coûts devrait lui permettre de s’en sortir pendant quelques temps. Mais une fusion avec un autre opérateur (Free, par exemple) semble plus que jamais la meilleure option pour rester sereinement sur le marché.