Bouygues a publié ses résultats financiers pour le premier trimestre 2014. Et comme on pouvait s’y attendre, sa filiale télécom n’est pas au meilleur de sa forme.

bouygues-telecom-logo-gif-quad-typo-blanc-utilisation-bureautique

Dans son rapport financier publié hier soir, Bouygues indique que la performance commerciale de Bouygues Telecom lors du premier trimestre de l’année 2014 est « dans la continuité de l’année 2013 ». Il faut comprendre par là que ce n’est pas franchement brillant. Le premier trimestre de l’année s’est soldé pour la société par une perte de 79 000 clients mobiles par rapport au dernier trimestre de l’année dernière pour un total actuel de 11 064 000. Pour comparaison, Free affirmait posséder 8,6 millions de clients mobiles dans son dernier rapport financier. Une baisse que Bouygues explique par une perte de clients « prépayé » et « petits forfaits ». Le nombre de clients disposant de forfaits mobiles a augmenté quant à lui de 30 000 pour atteindre au 31 mars 2014 9 940 000 clients.

Dans le détail, Bouygues possède à la fin du premier trimestre de cette année 1,4 million de clients 4G. C’est 400 000 clients de plus que les trois derniers mois de l’année dernière mais ils ne représentent que 13 % des clients mobiles de Bouygues Telecom, contre 10 % fin décembre 2013. Une croissance très modeste, surtout au vu des efforts fournis par Bouygues Telecom sur le déploiement des antennes 4G en France. Enfin, ce n’est pas précisé textuellement dans le rapport, mais les forfaits sans engagement B&You ont connu une belle croissance au premier trimestre de cette année avec l’arrivée de 126 000 nouveaux clients par rapport à la fin de l’année dernière. Ces clients représentent pratiquement 19 % des clients du parc forfait de l’opérateur.

bt rapport financier 2014 t1

Enfin, les résultats sur le marché du haut débit fixe sont également assez satisfaisants. Bouygues Telecom a ainsi réussi à attirer 100 000 nouveaux clients avec sa récente offre triple-play lancée le 3 mars 2014, ce qui monte le parc de clients sur le haut débit fixe à un total de 2 113 000 clients. Bouygues note dans son rapport financier que sa filiale télécom est « numéro un en termes de croissance nette sur le marché du Haut Débit Fixe ».

Si les chiffres d’abonnés ne sont pas particulièrement mauvais (mais pas extrêmement bons non plus), il en est tout autrement pour ce qui est du résultat financier. Le chiffre d’affaires est en recul de 5 % à 1,1 milliard d’euros. Son résultat opérationnel affiche une perte de 19 millions d’euros mais l’EBITDA (le bénéfice, pour simplifier très grossièrement) est de 163 millions d’euros. La raison : Bouygues Telecom a touché 200 millions d’euros au premier trimestre 2014 « liés notamment au règlement de litiges ». Le résultat financier ne précise pas à quoi fait référence ce litige.

Pour le restant de l’année, Bouygues Telecom prévoit de générer des bénéfices « légèrement positifs ». Pour ce faire l’opérateur compte sur trois choses : « développer les usages data en capitalisant sur la 4G, multiplier les ruptures pour accélérer la croissance dans le fixe et transformer l’entreprise avec un nouvel objectif d’économie de 300 millions d’euros par an sur la base de coûts totale dès 2016. » Un plan d’économie qui passera certainement par des licenciements, comme le laissait entendre les syndicats il y a quelques jours.

Un scénario qui ne prend pas en compte l’éventualité d’un rachat de la filiale télécom de Bouygues par Orange. Cette dernière a confirmé aujourd’hui dans un communiqué de presse s’intéresser de très près à la consolidation du marché des opérateurs français.