C’est un message fort : Free vient d’être condamné pour avoir limité des « appels illimités vers l’étranger », suite à la plainte de 19 abonnés.

Capture d’écran 2014-07-11 à 06.39.01

L’amende est de 50 000 euros et 25 000 euros pour Free et sa maison mère Iliad. Cyril Poidatz est également condamné à 4500 euros d’amende. Une décision prise après une enquête menée par la Direction départementale de la protection des populations (DDPP). Parmi les 19 abonnés, on retrouvait des méthodes similaires. Par exemple, des communications coupées après quarante minutes, ou des communications internationales limitées à deux fois quarante minutes par jour ou une heure et demie. De fait, les appels n’étaient pas « illimités » comme l’annonce l’offre de Free.

Free signale que ces limitations existent chez tous les opérateurs et sont présentes pour limiter les abus. Même si le contrat de Free comprend des termes comme « utilisation non abusive », « usage approprié » ou « bon père de famille », la Justice a pris la décision que ces termes étaient imprécis.