Free Mobile vient de publier les chiffres pour le premier semestre 2014. Comme prévu, le quatrième opérateur français est dans une excellente forme financière. Ce n’est pas le cas des autres opérateurs.

Xavier Niel

Xavier Niel

En effet, le chiffre d’affaires bondi de 10 % (2 milliards d’euros),  pour un bénéfice brut d’exploitation à 624 millions d’euros (+7%). Iliad (Free) a déclaré avoir recruté 1 million d’abonnés mobiles et 95 000 dans le fixe. Pour Free Mobile, l’objectif des « 4 milliards de chiffre d’affaires » devrait être franchi en 2014, un an plus tôt que prévu. Bouygues Telecom enregistre de son côté une baisse de 5 % de son CA (2,17 milliards d’euros). SFR de son côté enregistre 4,9 milliards d’euros (-3,9%). Orange, toujours premier opérateur, enregistrer un chiffre d’affaires de 19,5 milliards d’euros (-4,9%).

Contrairement à ce qui était annoncé, l’ARPU (revenu moyen par abonné) est resté stable, à 35,8 euros par mois. Le contexte n’a jamais été aussi concurrentiel sur le marché français, Free pourrait acquérir Bouygues Telecom, tandis que Numéricable a racheté SFR à Vivendi, après plusieurs semaines de négociations avec Bouygues Telecom.

De son côté, Iliad (Free Mobile) a tenté de racheter T-Mobile US, l’offre a malheureusement été jugée largement insuffisante par Deutsche Telekom. Néanmoins, Xavier Niel serait en train de préparer une nouvelle offensive avec un dossier soutenu par de gros poids de l’économie américaine. Pour information, la part de marché d’Iliad en France dans le mobile devrait avoisiner 15%, trois ans après le lancement de ses offres.

Capture_d_ecran_2014-08-29_a_19-19-46-78553

Free Mobile, 30 juin 2014