Alors que le mois de juillet avait été plutôt calme d’après les chiffres publiés par l’ANFR, le mois d’août est reparti à la hausse d’après les chiffres annoncés au premier septembre. Côté 4G, les installations de nouveaux supports augmentent presque proportionnellement par rapport aux autorisations délivrées.

 

android 2014-09-05 à 11.31.22Peu d’autorisations

Comme l’indique l’ANFR, le nombre de sites autorisés au 1er septembre 2014 pour l’accueil d’antennes mobile très haut débit (4G) atteint les 17 140. Un chiffre qui n’augmente guère puisque le mois précédent, ils étaient 16 694. Ceci représente une augmentation de 2,7 % depuis le 1er aout (+4,2% sur la bande 800 MHz, +0,6% sur la bande 1800 MHz et +3,7% sur la bande 2,6 GHz). C’est d’ailleurs moins que le mois d’avant où l’évolution d’autorisations avait été plus marqué (4,1%). C’est, par contre, le nombre d’antennes installées qui paraissait assez faible.

En effet, les opérateurs avaient visiblement une grosse partie de leurs effectifs en vacances, à part ceux de SFR, puisque Orange n’avait mis en service que 46 supports, Free s’établissait à 39 et Bouygues perdait même une antenne. Seul SFR jouait les gros bras avec 153 sites mis en service en un mois.

Mais reprise de l’activité

Entre le 1er aout et le 1er septembre, Orange a repris du poil de la bête avec 76 supports mis en service sur 133 autorisés. Bouygues n’avance toujours pas beaucoup avec seulement 19 supports mis en service pour 35 autorisés. SFR a ralenti la cadence avec 62 supports mis en service pour 175 autorisés. Enfin, Free n’a mis en service que 28 supports alors qu’il s’est vu distribuer 290 autorisations.

Dans l’ordre, le peloton est encore et toujours mené par Orange, avec 6627 supports actifs, suivi de Bouygues Telecom (6123 supports) puis de SFR (1989 supports) et enfin Free Mobile (1478 supports). À noter que ce dernier commence à accuser un certain retard. Toutefois, c’est lui qui se voit délivrer le plus d’autorisations ces derniers mois et il pourrait rapidement se rattraper.