Orange organisait ce matin son Show Hello, sa traditionnelle conférence de rentrée. L’occasion pour le premier opérateur hexagonal de présenter ses ambitions en matière de réseau, mais aussi de services et de produits. Tour d’horizon des annonces du jour.

Orange Hello

  • Cap sur le streaming vidéo

On le savait dès hier soir, Orange n’a pas l’intention de se laisser déborder par Bouygues Telecom. L’opérateur a donc confirmé, malgré ses réticences initiales, que Netflix serait bel et bien proposé sur ses box avant la fin de l’année. Avec son projet Miami, Bouygues vise le mois de novembre : on peut donc s’attendre à ce qu’Orange se positionne simultanément sur le secteur.

Netflix n’est qu’un élément d’ambitions plus précises chez Orange. L’opérateur vise également le lancement de sa propre plateforme de sVOD (de VOD par abonnement), un type de service essentiellement tourné vers les séries TV. Et lui qui propose déjà des séries HBO (Game of Thrones) absentes de Netflix sur sa chaîne OCS « souhaite qu’Orange participe à la construction ou à l’enrichissement d’une plateforme alternative », indique Stéphane Richard. Le président d’Orange semble vouloir mettre l’accent sur des contenus français, tandis que le catalogue Netflix est essentiellement issu de productions américaines. Combiné à la possibilité d’inclure les contenus d’OCS à son service, le projet a de quoi intéresser.

  • La 4G+, nouvel objectif de l’opérateur

Orange et, là encore, Bouygues Telecom, se livrent une rude concurrence dans le domaine de la 4G+, cette prochaine génération de réseau promettant des débits jusqu’à 300 Mbps (4G de catégorie 6). Quelques appareils commencent à être référencés, à commencer par le Samsung Galay Alpha, en cours de référencement chez opérateurs et revendeurs. Pour l’heure, Orange n’équipe qu’une toute petite poignée de villes dont la capitale est exclue, tandis que Bouygues y a déjà activé quelques antennes. Stéphane Richard l’a confirmé : la 4G+ arrivera à Paris « ce mois-ci » et d’autres (grandes, on le suppose) villes françaises seront à leur tour équipées au début de l’année 2015.

Samsung Galaxy S5 4G+ Prise en main 6

  • Des applications signées Orange

Un réseau social familial, ça vous parle ? C’est bien ce que compte proposer Orange via son service Family Place, permettant à plusieurs membres d’une même famille de partager des informations entre eux. Agenda, notes… Les possibilités seront diverses. Et surtout, ce service sera proposé sur toutes les offres Open.

Deuxième application proposée par Orange : un système de navigation GPS. Orange joue la concurrence avec un Waze en proposant du guidage intelligent en voiture, avec informations trafic en temps réel, proposition d’itinéraires alternatifs et connexion en 4G. L’automobile fait d’ailleurs partie des points cruciaux dans la stratégie d’Orange, qui a annoncé un partenariat avec Tesla pour la conception de voitures intelligentes.

Orange

  • La maison connectée avec Homepoint

S’il est un objet qu’Orange veut mettre en avant, c’est bien son Homepoint, son hub multimédia destiné à occuper une place centrale dans les foyers. Il permet de partager avec plusieurs personnes des contenus centralisés sur ce boîtier, eux-mêmes équipé de plusieurs ports USB et connecté en WiFi. Il permet d’ailleurs de partager en un clic son réseau WiFi avec des invités, ou encore de recharger des appareils mobiles. Le Homepoint sera commercialisé d’ici la fin de l’année et au prix de 80 euros.

Homepoint

  •  Des objets connectés en tous sens

Orange ne se contente pas de chercher à équiper la maison. L’opérateur compte se lancer sur le segment des objets connectés via son offre Pops, un système de modules s’appuyant sur la plateforme M2M d’Orange et permettant de connecter divers types d’objets. C’est déjà le cas avec un t-shirt connecté signé Cityzen Sciences, mais aussi de Quicksilver pour un bracelet connecté destiné aux surfeurs.

By7Xl5EIAAEd4ux

Le prêt-à-porter connecté n’est pas seul en ligne de mire d’Orange : avec Homelive, reposant sur un ensemble d’objets domotiques (détecteur de fumée, thermostat, détecteurs de bruit et de mouvement, etc.), l’opérateur se lance sur un secteur occupé actuellement par SFR Home.