La seconde offre de Iliad pour le rachat de T-Mobile US a été refusée. L’acteur français a décidé de ne pas donner suite à la dernière offre.

-

Pour rappel, la dernière offre d’Iliad (Free) était de 18 milliards de dollars pour 67 % du capital, contre 15 milliards de dollars pour 56 % du capital pour la première offre. Après le conseil d’administration, T-Mobile US a décidé de rejeter cette dernière offre d’Iliad. Pourtant, Iliad s’était épaulé de deux investisseurs américains.

Deutsche Telekom aurait décidé d’attendre au moins un an avant de relancer la recherche d’un acquéreur potentiel. Il faut dire que le marché craignait que le groupe allemand voir sa capitalisation boursière s’écrouler après un potentiel rachat de la branche T-Mobile US.