De nouvelles fréquences seront bien attribuées avant 2016. Manuel Valls a confirmé que la portion des fréquences en 700 MHz serait attribuée aux opérateurs en décembre 2015.

antenne-4G-5

D’après les informations rapportées par l’AFP, le cabinet de Manuel Valls s’est exprimé aujourd’hui sur l’avenir de la fréquence 700 MHz qui devrait permettre aux opérateurs (actuellement limités aux bandes 800 MHz, 1800 MHz et 2600 MHz) d’accroître leurs débits mobiles. Alors que l’on ne savait plus très bien si les enchères visant à les vendre aux quatre opérateurs français pourraient se tenir avant la fin 2015, échéance initialement fixée par François Hollande, c’est désormais officiel : l’attribution aura lieu en décembre 2015, sur le gong. Une opération d’envergure pour l’État qui espère récolter au moins 2,1 milliards de dollars. Les opérateurs, eux, pourront faire leurs propositions dans le courant du deuxième semestre 2015.

« Leur transfert effectif aura lieu entre le 1er octobre 2017 et le 30 juin 2019, à l’exception de quelques zones où ces derniers pourraient les utiliser dès avril 2016 », précise le communiqué de Matignon. Ces fréquences, actuellement utilisées par la TNT, permettront notamment aux opérateurs de proposer une 4G+ plus performante. Alors qu’elle est limitée à 225 Mbps à ce jour, l’agrégation de trois bandes de fréquences devait autoriser des débits jusqu’à 300 Mbps. La 4G standard devrait en outre voir les bénéfices de cet apport puisque la bande de 700 MHz a l’avantage de mieux pénétrer dans les bâtiments tout en conservant une bonne portée.