Ce qui ne signifie fort heureusement pas que les mobinautes ont cessé de s’échanger leurs vœux aux douze coups de minuit. Le SMS, autrefois seul moyen de souhaiter une bonne année à ses proches sans passer par les appels vocaux, est aujourd’hui concurrencé par les MMS et par les services de messagerie alternatives.

SMS voeux

On le savait déjà, le réveillon 2014 ayant vu le nombre de SMS échangé les 31 décembre 2013 et 1er janvier 2014 ayant été stables par rapport à la précédente St Sylvestre, tandis que les années 2011 et 2012 avaient vu éclore le boom des textos pendant la nuit du Nouvel An. La tendance est cette année désormais à la baisse, l’ensemble des opérateurs ayant annoncé avoir constaté le déclin des traditionnels SMS au profit des MMS mais aussi des applications de type iMessage ou WhatsApp.

103,5 millions de SMS ont été envoyés sur le réseau de l’opérateur Orange entre 21h et 2h du matin, « soit une baisse de 14 % par rapport à 2014 », indique le premier opérateur hexagonal. Même son de cloche chez SFR qui, sans préciser le nombre exact de SMS émis sur son réseau, évoque une baisse de 10 % par rapport à l’an dernier. Quant à Bouygues Telecom, toujours sur la tranche horaire 21h-2h, il a vu s’échanger 49 millions de SMS, soit une baisse de 20 % par rapport à l’an dernier. Free Mobile pour finir vogue à contre-courant, avec une augmentation de ses statistiques : 57 millions de SMS ont transité sur son réseau dans la nuit contre 48,4 millions l’année passée. Cette tendance reflète toutefois l’accroissement de son parc d’abonnés dans le courant de l’année.

Le MMS a le vent en poupe

Moins de SMS ne signifie fort heureusement pas que les mobinautes français ont cessé de s’échanger leurs bons vœux. Chez SFR, on évoque une large augmentation de l’envoi de MMS, de l’ordre de 20 à 25 % de plus que l’an dernier. Bouygues mise quant à lui sur +17 %, tandis qu’Orange n’a pas mentionné ses messages multimédias, de même que Free Mobile. Nul doute toutefois qu’ils s’inscrivent dans la même mouvance que leurs concurrents, qui ont dû voir passer sur leurs réseaux nombre de selfies arrosés et de photos de cotillons.

Bouygues Telecom est allé un peu plus loin que ses confrères en faisant mention des applications de messageries alternatives de type WhatsApp (multiplateformes) ou iMessage (iPhone), qui selon lui ont rencontré un vif succès auprès de ses clients. Ce constat répond à la tendance actuelle du marché de la messagerie qui voit le succès grandissant de ce type d’applications, truffées d’options et simplifiant l’envoi de contenus multimédias.

À lire : L'âge d'or du SMS est révolu