Comme en chaque début de mois, l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) publie ses observations sur le déploiement de la 4G en France. Les résultats du début décembre témoignaient encore une fois d’une légère hausse du nombre d’antennes déployées (+ 2 %) et mises en service, et les chiffres du début janvier sont favorables avec une hausse de 2,7 % des mises en service.

android 2015-01-08 à 17.56.38

Alors que le mois précédent, on se plaignait d’une hausse de seulement 2 % des supports mis en service, la chose repart à la hausse en janvier, avec une hausse de 2,7 % des activations. Le nombre de sites autorisés est passé de 18 452 à 18 699, et a donc augmenté moins rapidement que le nombre de supports mis en service, qui passe lui de 15 020 à 15 424. Et on a tendance à penser que c’est un bon signe.

Le plus efficace sur le dernier mois écoulé est SFR. L’opérateur s’est vu attribuer plus d’une centaine d’autorisations, et a activé près de 200 antennes. Il reprend ainsi un peu d’avance sur Free qui a pourtant fait un excellent mois avec plus d’une centaine d’autorisations, et également près de 200 sites mis en service.

Orange, qui mène toujours les débats sur la 4G, n’a pas obtenu beaucoup d’autorisations, passant de 7 596 à 7 632 sites. Il a par contre été assez actif sur les mises en service, avec maintenant 6 922 sites contre 6 813 le mois précédent. Pour Bouygues Telecom, l’heure est au ralentissement puisque l’opérateur n’a pratiquement pas obtenu d’autorisations – 7 248 à 7 262 – et a activé un peu plus de 50 antennes, passant de 6 392 à 6 453.

Dorénavant, ce sont 9 842 sites qui sont autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz (+ 1,5 % sur un mois), 6 885 dans la bande 1 800 MHz (+ 1,5 % sur un mois), et 12 181 dans la bande 2,6 GHz (+ 1,1 % sur un mois). Mais la meilleure nouvelle provient des départements d’outre-Mer, où 75 sites de l’opérateur OPT Nouvelle Calédonie ont été autorisés dans la bande 1 800 MHz, dont 31 sont d’ores et déjà en service.