L’utilisation de la bande de fréquence 1800 MHz par Free a commencé dans la commune de Petit-Quevilly.

Free Mobile

Comme le rapporte le site spécialisé sur l’actualité de Free, l’opérateur a bel et bien effectué ses premiers tests de 4G en 1800 MHz sur son antenne du Petit-Quevilly (Haute-Normandie). En effet, de premiers relevés ont été publiés par quelques curieux – et malgré des débits faibles – on sait au moins que Free avance sur le dossier. Pour ceux qui l’ignorent, Free a obtenu un lot de 5 MHz sur les fréquences 1800 MHz, alors que celui-ci ne bénéficiait jusqu’à présent que de la licence 2600 MHz pour son réseau 4G.

L’ajout de ce lot sur la fréquence 1800 MHz devrait permettre à Free – à long terme – de mieux couvrir le territoire français, mais aussi améliorer le réseau existant en pénétrant mieux dans les bâtiments, par exemple. Comme nous l’indiquions en novembre dernier, en couplant cette fréquence à une autre porteuse en 2600 MHz sur une largeur de 20 MHz, Free pourra aussi tester la 4G+ à 187 Mbps (150 Mbps sur 2600 MHz et 37,5 Mbps sur 1800 MHz). Pas sûr que ce ne soit pas d’ailleurs de la 4G+, incompatible avec les smartphones des premiers utilisateurs, que l’on puisse actuellement recevoir chez les Haut-Normands.

Il n’y a plus qu’à attendre que cette phase de test soit terminée pour que Free se décide à utiliser cette fréquence sur d’autres antennes.