Hier, Bouygues Telecom invitait quelques journalistes à Chartes pour une démonstration pour le moins intéressante. L’opérateur a en effet montré sa 4G+ (LTE-Advanced) à 330 Mbps avec l’agrégation de trois bandes de fréquences.

Bouygues 260 Mbps

Luc-Aurélien était hier sur place à Chartres pour l’événement organisé par Bouygues Telecom autour de son réseau mobile très haut débit. Ceux qui le suivent sur Twitter connaissent déjà l’information : Bouygues Telecom a réussi à atteindre un débit pratique de 330 Mbps en 4G+. L’opération a été rendue possible grâce à l’agrégation des trois bandes de fréquences que possède Bouygues Telecom, à savoir 800, 1800 et 2600 MHz. Pour le moment, c’est le seul opérateur français à disposer de trois bandes de fréquence. Les autres se limitent à deux bandes voire une seule bande pour Free Mobile.

Pour arriver à un débit aussi élevé, Bouygues Telecom a dévoilé une autre surprise : le passage sur une largeur de 20 MHz pour la bande 1800 MHz contre 15 MHz actuellement. L’agrégation de ces trois fréquences a donc permis d’atteindre une largeur de bande de 45 MHz (20 MHz sur la bande 1800 MHz, 15 MHz sur la bande 2600 et 10 MHz sur la bande 800 MHz). Pour la démonstration, ce n’était pas un smartphone qui a été utilisé mais un ordinateur. On apprend toutefois que ce débit de 330 Mbps sera disponible commercialement au cours du 4e trimestre 2015 dans les villes bénéficiant d’une largeur de 20 MHz sur la bande 1800 MHz, à l’image de Chartres. Pour les autres, il faudra se limiter à 300 Mbps. Encore faut-il disposer d’un mobile compatible 3CA.

Pour les mobiles uniquement compatible 2CA – la plupart des catégorie 6 – l’élargissement de la bande 1800 MHz permettra un meilleur débit en 4G+ en atteignant tout de même 260 Mbps. La démonstration a été réalisé avec un Samsung Galaxy S5 4G+. Cela prouve que les débits théoriques sont accessibles dans la pratique, mais avec les conditions idéales. On sait que sur le terrain, ce sera une autre histoire. Cette montée en débit profitera à quelques utilisateurs et ceux qui peinent à capter la 4G comprendront difficilement cet engouement pour la 4G+, susceptible de creuser encore plus les inégalités existantes dans le haut débit mobile.

Pour les plus curieux, Luc-Aurélien prépare un dossier complet sur le sujet et parlera notamment du VoLTE (Voice Over LTE) qui devrait être disponible chez Bouygues Telecom au second trimestre 2015 pour autoriser les appels en 4G.