La SNCF tenait aujourd’hui une conférence de presse, #digitalSNCF, portant sur la modernisation et l’utilisation d’Internet par la SNCF. L’un des points les plus intéressants de cette conférence concernait surtout l’accès à Internet dans les trains.

TGV

« Moi, je pense que le digital, ça commence par le haut débit ». C’est ainsi Yves Tyrode, directeur du digital et de la communication à la SNCF, a ouvert son point sur la connectivité à Internet dans les trains de France. Le cadre de la SNCF a ainsi expliqué que l’essentiel pour les voyageurs n’était pas tant d’avoir du WiFi que d’avoir un bon débit. Et pour la SNCF, « le sujet, c’est d’avoir de la couverture 3G et 4G partout, dans tous les trains et dans toutes les gares ». Ce qui, de l’aveu de la société n’est pas encore le cas aujourd’hui. La conférence de presse tenue ce matin par la SNCF a toutefois été l’occasion d’expliquer quelles vont être les mesures concrètes prises dans les prochaines semaines pour améliorer cette couverture, que ce soit dans les zones rurales ou dans les zones urbaines. Yves Tyrode parle de « méthode la main tendue aux opérateurs et à l’ARCEP ». Trois mesures vont être appliquées dans les prochaines semaines.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

La conférence commence à 10 minutes. Le point sur la connexion à Internet dans les trains commence à 18:30.

La première consiste à mener une étude afin de mesurer avec une rame de test la couverture 3G et 4G sur l’ensemble du réseau ferré. La méthodologie utilisée sera la même que celle de l’ARCEP afin d’être le plus précis possible. Une fois les mesures prises, les résultats seront fournis conjointement à l’ARCEP et aux quatre opérateurs mobiles français. La SNCF annonce commencer la prise de mesure dès le mois de mars prochain et publier les premiers résultats dès le mois d’avril.

La seconde mesure de ce plan consiste à faciliter l’accès aux infrastructures de la SNCF aux opérateurs mobiles afin de leur permettre de déployer des antennes. Yves Tyrode explique que ce partenariat a déjà commencé et que les abords du RER C sont désormais plus facilement accessibles aux opérateurs.

La dernière mesure concerne le WiFi. Pour la SNCF, le WiFi ne doit pas être le principal moyen de recevoir Internet, mais simplement un moyen de densifier la connexion au réseau. À ce titre, la SNCF prévoit donc de déployer du WiFi « dans les gares les plus importantes » et dans quelques rames de TGV uniquement, « du fait de la grande vitesse ». La SNCF précise ainsi qu’elle va changer de technologie et abandonner son ancien moyen d’envoyer un signal WiFi dans certains TGV qui alliait WiFi et connexion satellite. La SNCF désire désormais utiliser une technologie alliant WiFi et 4G, mais précise qu’elle n’a pas encore choisi la technologie. Un choix qui sera effectué « d’ici la fin du semestre ». La SNCF table sur un déploiement du WiFi dans certaines lignes de TGV pour la fin de l’année 2016. Et on ne sait pas encore si ce WiFi sera gratuit ou non dans les rames concernées.

Sur le sujet : La SNCF se penche enfin sur la question du Wi-Fi dans les TGV

(crédit photo ©Astom)