Après l’annonce du TV Stick d’Orange, nous nous sommes précipités sur le stand de l’opérateur pour découvrir le produit. Nous avons pu réaliser une rapide prise en main et discuter avec les deux ingénieurs principaux du projet.

Orange TV Stick (4 sur 4)

Les rumeurs ont pris fin avec l’annonce d’Orange Roumanie du TV Stick, un dongle HDMI qui reprend le fonctionnement du ChromeCast de Google. Nous avons pu aller voir le produit directement sur le stand d’Orange pour le prendre en main et avoir davantage d’informations à son sujet. Commençons par le commencement : la clef TV Stick d’Orange se branche à un port HDMI d’un écran. Elle se relie ensuite à un routeur Wi-Fi (802.11 a/b/g/n 2,4 et 5 GHz), soit manuellement, à la manière du ChromeCast, soit automatiquement avec le bouton WPS (et un routeur compatible) situé sur le côté.

Orange-TV-Stick-2

L’interface de l’application Orange pour la VOD

Ensuite, il est possible d’envoyer du contenu à la clef depuis n’importe quel smartphone compatible. Officiellement, seul Android est pleinement compatible, que ce soit en passant par l‘application Orange officielle (TV en direct, VOD ou catch-up) soit en envoyant des vidéos et des photos stockées en local, via DLNA (pas compatible sous iOS). Mais, la TV Stick d’Orange utilise le protocle DIAL pour découvrir les appareils. Et c’est justement le protocole utilisé par ChromeCast. Théoriquement, toutes les applications compatibles avec le ChromeCast le sont avec le TV Stick d’Orange. Cela inclut donc YouTube sous iOS et Android mais aussi Windows Phone avec l’application qui va bien. Orange prévoit de supporter officiellement YouTube dans le futur après avoir négocié avec les ayants-droits. Pour les autres applications, rien n’est moins sûr et il faudra voir en pratique au cas par cas.

Orange-TV-Stick-3

Des informations sont affichées sur le smartphone lorsque le film est diffusée sur la TV

Comment se différencier face au Chromecast ?

Pour le moment, nous avons à faire à un Chromcast like, sauf pour la partie Wi-Fi, plus performante grâce à la bande 5 GHz. Pour se démarquer, Orange mise aussi sur les services. Ainsi, l’application Orange de base permet d’avoir accès à toutes les chaînes. Si ce produit voit le jour en France, il devrait donc être possible de visionner TF1 et M6 qui sont inaccessibles depuis un Chromecast pour des questions de droit. Orange pourrait avoir plus de facilité que Google à négocier avec les chaînes françaises.

Orange TV Stick (3 sur 4)

Pour la suite, Orange espère bien dépasser le Chromecast en terme de fonctionnalités. L’équipe précise d’ailleurs avoir commencé le déploiement de sa clef il y a 1 an et demi, avant que Google n’officialise la sienne. Certaines fonctionnalités – inconnues pour le moment – sont donc en développement et devraient aider à se différencier du Chromecast. C’est le cas du mirroring qui devrait être supporté sur tous les appareils dans le futur. Les applications tierces pourront officiellement supporter le TV Stick grâce au SDK qui n’est pas public pour le moment. Quant à la question du support de la 4K / UHD en HEVC / H.265 (pour le moment l’appareil supporte le Full HD H.264), Orange nous a laissé comprendre qu’une version 2 de l’appareil pourrait supporter une telle définition.

Orange TV Stick (2 sur 4)

Quid de la disponibilité en France ?

Du point de vue commercial, c’est encore un peu flou. La clef est en fait développée par Orange Groupe et proposée aux différentes filiales. La Roumanie a été la première a être intéressée. Dans un premier temps, les clients Orange Roumanie joueront les bêta testeurs à titre gracieux avant de pouvoir acheter la clef à un tarif qu’on nous indique compétitif par rapport au Chromecast. A terme, il est fortement probable qu’on voit arriver le TV Stick chez Orange France. Le produit pourrait même être proposé à tous les consommateurs et pas uniquement les clients Orange.