Orange, juste après SFR, vient d’avoir une excellente idée : l’option Débit Confort, facturée 10 euros HT par mois et réservée aux clients professionnels. En théorie, c’est une bonne idée. Mais dans les faits ? Pas vraiment.

Capture d’écran 2015-04-13 à 11.12.01

Orange vient de lancer l’option Débit Confort, qui permet de bénéficier « d’un débit jusqu’à 2 fois plus rapide pour vos échanges sur le réseau mobile« . Pour les clients professionnels, cette option est surtout utile dans certains cas (rares) de congestions. Il faut le dire, aujourd’hui c’est surtout un argument commercial pour ceux qui n’y connaissent rien.

Néanmoins, cela reste une pratique marketing dangereuse. Pourquoi ? Cette option permet, en théorie, de gérer de façon différenciée les paquets de données transportés, en donnant la priorité aux paquets de données des clients pros. Effectivement, il s’agit d’un Internet à plusieurs vitesses, comme nous le connaissons déjà. En effet les opérateurs donnent déjà une priorité de transport à certains services et applications contre rémunération.

Même si la neutralité absolue du réseau est impossible à appliquer, du fait des menaces diverses de sécurité, néanmoins ce type d’options peut poser un gros problème à moyen terme. En effet, si ce type d’abonnements priorisés se généralise, les opérateurs auront tout intérêt à investir dans leurs réseaux pour garantir la bande passante des abonnements priorisés. Résultat ? Les abonnements classiques seront bridés, et les opérateurs pourront ainsi forcer leurs utilisateurs à migrer vers le forfait priorisé, évidemment plus cher. C’est effectivement un bon moyen pour augmenter les prix de ses abonnements.

Au-delà de l’augmentation des prix, c’est également un sérieux problème de liberté qui se pose. En effet, « la neutralité du Net assure que les flux d’information ne sont ni bloqués, ni dégradés, ni favorisés par les opérateurs de télécommunications, permettant ainsi aux utilisateurs d’utiliser librement l’architecture communicationnelle« , voilà ce que l’on peut lire sur Wikipédia. Pour vulgariser tout ça, chacun est libre de s’exprimer librement, dans les limites fixées par la loi, et d’accéder à l’information ou aux services qui lui plaisent. L’accès au réseau ne doit donc pas dépendre des ressources financières des utilisateurs. Voilà pourquoi l’option « Debit Confort » est une fausse bonne idée.