Le week-end dernier, nous apprenions par le biais du JDD que Altice (SFR-Numericable) avait réalisé une offre pour le rachat de Bouygues Telecom. Patrick Drahi (Altice) comptait ainsi devenir le leader de la téléphonie en France, avec plus de 50% de parts de marché.

Rachat-de-Bouygues-par-SFR-pourquoi-l-Etat-est-sceptique

Réuni spécialement pour l’occasion, le conseil d’administration de Bouygues a décidé à l’unanimité, « après un examen approfondi« , de ne pas donner suite à l’offre non sollicitée du groupe Altice visant à acquérir Bouygues Telecom. L’offre était pourtant au-dessus de la valorisation actuelle de Bouygues Telecom, au-dessus de 10 milliards d’euros d’après des proches du dossier. Ce qui a motivé la décision du conseil d’administration de Bouygues, ce sont les perspectives de développement du secteur, le conseil « est convaincu que le marché des télécoms est à l’aube d’une nouvelle ère de croissance portée par le développement exponentiel des usages numériques ».

(…) Il considère que Bouygues Telecom est particulièrement bien placé pour bénéficier de cette croissance sachant qu’il dispose d’un avantage concurrentiel fort et durable grâce à son portefeuille de fréquences et à son réseau 4G reconnu comme l’un des meilleurs du marché. L’opérateur, devenu l’animateur du marché du Fixe, bénéficie également de sa percée dans l’Internet Haut Débit et du lancement réussi de sa Bbox Miami sous Android. Enfin, l’accélération de la transformation de l’entreprise conduit à une structure de coûts de plus en plus compétitive.

Pour rappel, au 31 décembre 2014, Bouygues Telecom possédait 15,40% de parts de marché, avec une croissance du nombre de recrutement sur le dernier trimestre. Bouygues Telecom met également en avant l’avance de Bouygues Telecom sur la couverture 4G LTE.

  • 38,90 % pour Orange
  • 31,70 % pour Numericable-SFR (intégrant Virgin Mobile France)
  • 15,40 % pour Bouygues Telecom
  • 13,90 % pour Free Mobile

La consolidation du marché des telecom en France attendra donc, avec quatre opérateurs mobiles.