L’ANFR livre aujourd’hui ses observations mensuelles quant au déploiement d’antennes 4G sur le sol hexagonal. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’immobilisme est de rigueur.

ANFR

Les dernières observations publiées par l’ANFR en sont témoin : chaleur peut-être, et surtout rebondissements télécoms obligent, les réseaux 4G des différents opérateurs ne se sont que très peu enrichis entre le 1er et le 30 juin. Il faut rappeler que les dernières semaines de ce mois ont vu éclater l’affaire SFR-Numericable/Bouygues Telecom, Patrick Drahi ayant mis 10 milliards d’euros sur la table pour acheter le troisième opérateur hexagonal. Si la proposition n’a été connue que la dernière semaine de juin, elle datait en réalité du début du mois et impliquait dès lors Free Mobile, supposé racheter dans la foulée une partie des antennes et fréquences de feu Bouygues Telecom. Beaucoup de bruit pour un refus, mais qui semble se traduire par l’immobilisme des télécoms ces dernières semaines.

Free Mobile et SFR jouent serré

L’ANFR relève une augmentation de 0,6 % du nombre de sites 4G autorisés, tandis que les installations d’antennes augmentent à l’avenant. Gagnant 111 supports 4G, Orange conserve sa suprématie sur ses concurrents, suivi par un Bouygues qui, avec ses 6665 supports actifs, n’en a gagné que 28 en un mois.

Dans le bas du tableau, Free Mobile et SFR restent au coude à coude. Le premier, avec ses 3991 supports en service pour le même nombre d’antennes, domine en termes de sites équipés. SFR ne compte de son côté « que » 3341 supports 4G, toutefois pour 4039 antennes. Le Carré Rouge a supprimé certaines de ses antennes 4G dans la bande 800 MHz (il n’en détient plus que 3099 contre 3234 le mois précédent), mais conserve une petite avance en la matière. Free Mobile, lui, a gagné 313 antennes et autant de supports : s’il continue sur sa lancée, il risque fort de ravir la troisième marche du podium à SFR-Numericable. Il faut toutefois rappeler que Free ne dispose d’antennes que dans la bande 2,6 GHz tandis que SFR lui préfère en très large majorité des antennes situées dans la bande 800 MHz, réputée pour sa meilleure pénétration dans les bâtiments.