L’ARCEP vient de publier son observatoire 2015 sur la couverture et la qualité des services mobiles en France métropolitaine. Comme pour l’édition 2014, Orange prend la tête du classement, suivi de Bouygues Telecom, SFR puis Free Mobile. Grande nouveauté : les mesures des réseaux 4G sont désormais complètes afin de pouvoir comparer les opérateurs entre eux.

ARCEP qualité couverture 2015

Comme chaque année, l’ARCEP met en ligne sur son site Internet l’observatoire sur la couverture et la qualité des services mobiles en France métropolitaine. Comme son nom l’indique, le but pour le gendarme des télécoms est de proposer aux particuliers une vision d’ensemble de la qualité de service proposée par chaque opérateur mobile dans l’Hexagone. La méthodologie n’a pas vraiment changé puisque l’ARCEP réalise environ 90 000 mesures afin de refléter différentes situations (intérieur, extérieur, TGV, etc.) et services (appels, SMS, Internet, etc.) en les classant ensuite avec un peu plus de 200 indicateurs. Cette année, l’ARCEP a décidé d’intégrer complètement les résultats en 4G alors que l’année dernière, ceux-ci étaient uniquement disponibles de manière globale et non pas opérateur par opérateur. Pour l’édition 2015, c’est encore une fois Orange qui décroche la première place du classement avec 153 indicateurs au-dessus de la moyenne contre 52 pour Bouygues Telecom, 42 pour SFR et 9 pour Free Mobile.

Couverture 2G / 3G / 4G

Les taux de couverture avaient déjà été publiés par l’ARCEP en mai dernier. L’occasion de revenir rapidement dessus puisque l’ARCEP a mis en ligne des graphiques un peu plus parlants, que ce soit pour les réseaux 4G, 3G, mais aussi 2G des quatre opérateurs. Mais cette fois-ci, l’ARCEP va plus loin en permettant de classer les taux de couverture par rapport au type de zone : rurales, moyennement denses (de 10 000 à 400 000 habitants) et denses (plus de 400 000 habitants). Si en zones denses l’écart entre les opérateurs est faible, en zones rurales, l’écart se creuse avec 1 % de la population couverte par Free Mobile en 4G contre 33 % pour Bouygues Telecom. Petite précision tout de même : ces chiffres datent de la fin de l’année 2014 et Free Mobile a depuis fait un effort conséquent de déploiement de son réseau mobile.

couverture arcep 2G 3G 4G france

Couverture 4G en zones rurales

Couverture 4G en zones rurales

Qualité de service en zone d’habitation

L’ARCEP a ensuite analysé la qualité de service des différents opérateurs mobiles et notamment sur les appels téléphoniques, les SMS, la navigation Web, les débits, mais aussi la lecture de vidéos. Petite nouveauté : le gendarme des télécoms permet de réaliser le classement selon l’utilisation du réseau 2G/3G, mais aussi 2G/3G/4G. Dans tous les cas, Orange se classe en pôle position avec par exemple des débits plus élevés et une meilleure qualité sur le reste des services comme par exemple le taux d’appels maintenus pendant 2 minutes avec une qualité parfaite. Si l’image de une représente les réseaux 2G/3G/4G, l’image ci-dessous représente quant à elle la qualité des réseaux 2G/3G. Pratique si vous possédez un smartphone qui ne capte pas la 4G. Ce classement permet d’ailleurs de se rendre compte du problème concernant la lecture de vidéo sur le réseau 3G de Free Mobile, encore plus important que sur le réseau 4G.

ARCEP qualité 2G 3G 2015

2G / 3G uniquement

 

Qualité de service en transports

Le gendarme des télécoms propose également le classement de la qualité de service dans les transports, que ce soit les TGV, les trains de banlieue, le métro ou encore les autoroutes. Les graphiques les plus parlant sont ceux relatifs à la qualité de service dans les TGV, un domaine pour lequel Orange dispose encore une fois de très bons résultats. L’ARCEP fait référence au métro parisien (les 10 lignes les plus fréquentées), mais malheureusement, les données ne sont pas disponibles dans le fichier Excel de référence pour avoir plus de précisions.

TGV

TGV

métro ARCEP

Métro parisien

L’apport de la 4G et l’évolution depuis 2008

L’ARCEP met également en avant l’apport des réseaux 4G face aux réseaux 3G des opérateurs mobiles, que ce soit dans les zones denses, dans les zones moyennement denses et dans les zones rurales. On apprend ainsi qu’en moyenne, dans les zones denses, la 4G permet d’obtenir un débit 2,3 fois plus élevé qu’en 4G, contre 1,5 fois plus élevé dans les zones rurales. La 4G n’est donc pas seulement un argument marketing comme certains le croient, mais apporte bel et bien une plus-value pour les usages liés à Internet. On peut d’ailleurs le vérifier avec la courbe des débits descendants moyens basée sur l’évolution de chaque opérateur depuis 2008. On voit clairement qu’à partir de 2014, l’évolution des débits a connu une forte accélération grâce à l’arrivée des réseaux 4G.

débits 3G vs 4G

evolution 2008

Pour plus de détails, vous pouvez directement consulter l’observatoire sur le site de l’ARCEP avec les graphiques dynamiques et de nombreuses informations supplémentaires. Bien entendu, Orange s’est félicité de sa bonne performance, comme en témoigne le tweet de Stéphane Richard. L’année dernière, Bouygues Telecom avait pu se féliciter pour sa part de sa première place en terme de couverture 4G et 4G+. Ce n’est maintenant plus le cas puisqu’Orange et Bouygues Telecom sont au coude à coude dans ce domaine avec un léger avantage pour l’opérateur historique.