À partir du 1er octobre prochain, le mécanisme de portabilité du numéro fixe évolue. En effet, les consommateurs devront désormais demander un RIO par téléphone, comme dans la téléphonie mobile. En vue, une meilleure sécurité pour les consommateurs, qui peuvent espérer éviter le phénomène d’écrasement de leur numéro.

phone-2127

L’ARCEP a publié sur son site Internet une infographie et une vidéo pour expliquer le nouveau dispositif de portabilité du numéro fixe. Ce mécanisme existe déjà depuis plusieurs années, mais sera légèrement modifié à partir du 1er octobre prochain. En effet, le fameux RIO (Relevé Identité Opérateur) que l’on connaît dans le domaine de la téléphonie mobile va faire son apparition pour les numéros fixes. Pour réaliser une portabilité de son numéro, le client devra donc appeler, depuis sa ligne fixe, un numéro (le 3179) pour que l’opérateur lui communique le code RIO. Celui-ci agira comme un code secret, afin de sécuriser la portabilité du numéro lorsque le client souscrira à une nouvelle offre de téléphonique fixe.

L’ARCEP précise que sans ce RIO, de nombreux cas d’écrasement de numéro de fixe existent : un phénomène qui représente 5 % des réclamations annuelles de l’autorité. Le RIO permettra donc d’éviter ce genre de situation où un client voyait sa ligne fixe coupée, à cause d’une erreur de portabilité. On apprend également qu’il sera possible de demander le RIO d’une ligne fixe depuis une autre ligne, en appelant un numéro spécial, permettant de recevoir le RIO par email ou SMS.

 

La portabilité a posteriori, c’est toujours possible

Il restera toujours possible, avec ce nouveau mécanisme, de demander la portabilité de son numéro fixe après avoir souscrit à une nouvelle offre. Une possibilité qui n’est malheureusement pas offerte aux clients mobiles, sauf chez Free Mobile, à condition de ne pas avoir résilié son précédent abonnement. Sur le fixe, le numéro est conservé en quarantaine 40 jours, même en cas de résiliation de l’abonnement. Enfin, l’ARCEP précise qu’en 2014, 2,5 millions de clients ont demandé la portabilité de leur numéro fixe contre 5,6 millions dans l’univers mobile sur la même période.

ARCEP infographie portabilié fixe