L’ARCEP et le gouvernement lancent aujourd’hui les enchères d’attribution des fréquences de la bande 700 MHz pour les réseaux mobiles 4G des opérateurs français. Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR vont tous les quatre participer à ces enchères qui peuvent durer une journée ou plusieurs jours.

700-MHz

C’est aujourd’hui que débutent les enchères pour déterminer le partage de la bande 700 MHz entre les quatre opérateurs mobiles français pour améliorer leur réseau 4G sur le long terme. Pour rappel, cette bande permettra, au choix, d’améliorer la couverture 4G du territoire français par les opérateurs, mais également d’augmenter les débits avec l’agrégation des porteuses aussi connue sous le nom commercial de 4G+ et 4G++. Les opérateurs vont donc essayer de remporter le maximum de lots possible, afin d’avoir un avantage face à leurs concurrents. Mais l’ARCEP a prévu des règles afin d’éviter qu’un seul opérateur ne reparte avec toute la mise.

 

Un partage via enchères

En effet, la bande 700 MHz a été découpée en six blocs de 5 MHz duplex chacun. Il y a donc au total 30 MHz à se partager entre Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR. Toutefois, Free Mobile peut obtenir trois blocs alors que les trois autres opérateurs ne peuvent en demander que deux maximum, du fait d’un patrimoine spectral existant plus abondant grâce à la bande 800 MHz.

Enchères ARCEP 700 4G

Au tour initial, l’ARCEP va demander aux opérateurs combien de blocs ils sont prêts à obtenir au prix de 416 millions d’euros l’unité. À chaque tour, l’ARCEP augmente le prix par bloc de 5 millions d’euros. Les enchères prendront fin lorsque la somme des demandes des opérateurs atteindra six blocs. Les enchères auront donc atteint leur prix d’équilibre. Tous les jours, l’ARCEP communiquera en fin de journée l’état d’avancement des enchères, c’est-à-dire le prix par bloc atteint et si les enchères sont finies, ce qui est le cas si les quatre candidats demandent au total 6 blocs.

 

Une bande en or pour tous les opérateurs

On imagine que la bataille sera féroce puisque tous les opérateurs souhaitent obtenir une part de la bande 700 MHz. Free Mobile en a énormément besoin afin d’augmenter rapidement sa couverture du territoire puisque la bande 2600 MHz actuellement utilisée ne dispose pas d’une excellente portée. Bouygues Telecom, Orange et SFR pourront quant à eux profiter de cette nouvelle bande pour augmenter les débits grâce à l’agrégation avec les bandes 800, 1800 et 2600 MHz existantes. L’arrivée de la bande 1800 MHz chez Free Mobile, Orange et SFR va permettre à ces trois opérateurs de patienter en attendant la mise en service de la bande 700 MHz, prévue entre le 5 avril 2016 pour l’Île-de-France et le 30 juin 2019 au plus tard pour certains départements.

700 MHz calendrier transfert