Afin de montrer patte blanche à l’Autorité de la concurrence, Orange devra se séparer d’une partie de ses actifs en cas de rachat de Bouygues Telecom. L’opérateur historique tient néanmoins à rassurer ses abonnés, ils ne se retrouveront pas du jour au lendemain chez la concurrence.

Orange

Les discussions entre Stéphane Richard (Orange) et Martin Bouygues (Bouygues Telecom) sont en bonne voie pour déboucher sur un mariage des deux opérateurs. Cette fusion ne se fera non sans concessions puisque Orange devra amadouer aussi bien l’ARCEP que l’Autorité de la concurrence afin que la transaction soit validée. Pour cela, une seule solution, se débarrasser d’un certain nombre d’actifs.

Les clients Orange resteront chez Orange

La dernière question soulevée concerne les parts de marché d’Orange et Bouygues. Aux dernières nouvelles, le premier représente 28,2 millions de clients tandis que le second en compte 11,6 millions. Réunis, ils représentent ainsi à eux deux près de 55 % du parc mobile installé en France, une position dominante qui n’est pas vue d’un bon œil par l’Autorité de la concurrence. Certains clients devraient donc être revendus à Free Mobile et SFR afin de former une nouvelle entité ne possédant pas plus de 45 % des parts de marché environ.

Les dernières rumeurs évoquaient la possibilité que les clients des branches low-cost des deux opérateurs soient les premiers à être éjectés, soit B&You d’un côté et Sosh de l’autre. Au vu des nombreux commentaires sur le forum officiel, Sosh a souhaité clarifier la situation.

Les clients d’Orange – et donc de Sosh – ne subiront donc aucun changement. En ce qui concerne la clientèle de Bouygues Telecom en revanche, la question reste en suspens.

Un rachat pour le retour à 3 ?

Pour satisfaire l’Autorité de la concurrence, Orange serait donc obligé de céder non seulement la clientèle de B & You, mais également une partie de la clientèle de Bouygues Telecom. Les forfaits Pro pourraient donc se trouver dans la balance.

Une question vient alors à l’esprit. S’il doit aussitôt revendre une grande partie des antennes ainsi que des clients de Bouygues Telecom afin de ne pas se retrouver dans une position dominante, Orange y gagnera-t-il vraiment au change à racheter Bouygues Telecom ? À moins bien sûr que le principal attrait soit de revenir à trois opérateurs…