Bonne nouvelle pour tous les habitants d’Outre-Mer : la 4G devrait faire son arrivée dès cette année en Guadeloupe, en Guyane, à La Réunion, en Martinique, à Mayotte, à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy. La couverture 3G devrait également être améliorée, avec notamment des obligations de couverture renforcée.

antenne

L’ARCEP et le gouvernement viennent de lancer un appel à candidatures pour permettre aux opérateurs d’Outre-Mer d’obtenir des fréquences 3G et 4G. Le principal but est de permettre l’arrivée de la 4G en Outre-Mer, et donc en Guadeloupe, en Guyane, à La Réunion, en Martinique, à Mayotte, à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy.

Pour la 4G, l’ARCP attribuera les fréquences 800 et 2600 MHz aux opérateurs locaux, ainsi que les fréquences encore disponibles dans la bande 1800 MHz. Pour la 3G, l’appel à candidatures concerne les bandes 900, 1800 et 2100 MHz Il y reste encore certains blocs de fréquences disponibles, suite au retrait des autorisations l’été dernier par l’ARCEP dû aux manquements de Guadeloupe Téléphone Mobile, Martinique Téléphone Mobile et Guyane Téléphone Mobile.

 

Pas d’enchères pour éviter une hausse des prix

Contrairement à la bande 700 MHz, la procédure d’attribution ne passera pas par des enchères afin de ne pas augmenter davantage le coût des services de téléphonie mobile qui sont déjà plus élevés qu’en métropole. Ainsi, les candidats seront notés, zone par zone, en fonction de cinq critères : la cohérence et la crédibilité du projet, du plan d’affaires, l’aménagement numérique du territoire, la stimulation du marché et l’emploi ainsi que l’investissement. Par zone, l’ARCEP pourra sélectionner au maximum 4 opérateurs différents. Pour le moment, les zones comprennent entre 3 et 4 opérateurs.

 

Un déploiement en 2016

Cette fois-ci, l’ARCEP compte bien instaurer des obligations de couverture un peu plus dures, pour éviter de se retrouver avec des zones blanches. Le gendarme des télécoms précise qu’en Guyane, « des obligations spécifiques ont été introduites pour améliorer la couverture des deux routes nationales RN1 et RN2« . Les opérateurs pourront ensuite lancer la 4G dès l’attribution des autorisations, qui interviendra en 2016. Pour le cas de La Réunion et Mayotte, il faudra attendre le 1er décembre 2016, afin que le nouvel opérateur – Outremer Telecom, vendu par Numericable au groupe Hiridjee lors du rachat par SFR – puisse concurrencer SRR (SFR) et Orange.