Au niveau mondial, la France se classe 61e en termes de couverture 4G et 22e en termes de débits, notamment à cause de Free Mobile. La Corée du Sud se classe première en matière de couverture alors que c’est Singapour qui parvient à se classer premier.

OpenSignal

Tous les trimestres, OpenSignal publie une étude sur l’état de la 4G dans le monde, au sujet de la couverture comme du débit. Le protocole de test est assez simple puisque les mesures sont basées sur les données récupérées par l’application Android et iOS OpenSignal qui mesure à intervalle régulier si le smartphone capte un réseau 4G et si c’est le cas, le débit en téléchargement.

Le site précise que 357 924 appareils ont été utilisés pour cet observatoire, permettant de fournir une image assez fiable de la couverture et des débits. Précisons d’emblée que les chiffres de couverture ne reflètent pas la couverture du territoire, mais le temps de connexion en 4G au réseau de l’opérateur, ce qui permet donc de mêler d’une certaine manière la couverture du territoire et la couverture de la population.

 

Une couverture très inégale

Au jeu de la couverture, c’est la Corée du Sud qui arrive largement en tête avec 97 % de couverture de la population, contre 90 % pour le Japon qui arrive deuxième. On trouve ensuite Hong Kong avec 86 %, le Koweït à 85 % et les Pays-Bas à 84 % en cinquième position. Les États-Unis arrivent 7e avec 81 %, mais il existe une forte disparité entre les opérateurs : 87 % pour Verizon contre 70 % pour Sprint. On retrouve la France à la 61e place, avec 51 %. C’est en fait Free Mobile qui fait chuter la note avec un score de 32 % contre 63 % pour Bouygues Telecom, 61 % pour Orange et 58 % pour SFR. Sans Free, la France aurait pu se positionner autour de la 35e place.

LTE coverage opensignal

 

La France bien située en terme de débits

Pour les débits, c’est Singapour qui domine le jeu avec 37 Mbps en moyenne, contre 29 Mbps pour la Nouvelle-Zélande, 28 Mbps pour la Hongrie et Israël et enfin 27 Mbps pour la Corée du Sud. Les plus mauvais pays peinent à atteindre 3 Mbps sur leur réseau 4G et la France se place vers le haut du tableau avec une moyenne à 18 Mbps. Dans le détail, Free Mobile est en tête avec 24 Mbps suivi par Orange à 19 Mbps, Bouygues à 16 Mbps et enfin SFR à 10 Mbps. Des chiffres assez proches de ce qu’avaient relevés nPerf et 4GMark en 2015.

LTE download speed opensignal

 

La 4G plus rapide que le Wi-Fi

Le classement se termine par un comparatif étonnant, mais intéressant : les débits moyens des connexions 3G et 4G face aux connexions Wi-Fi. Un sujet qui avait déjà été abordé par une précédente étude selon laquelle le Wi-Fi était parfois plus rapide que le réseau cellulaire 3G/4G. Selon OpenSignal, le débit moyen en 4G atteint désormais 13,5 Mbps contre 3,5 Mbps en 3G et… 6 Mbps en Wi-Fi. La 4G est donc, en moyenne, plus rapide que les réseaux Wi-Fi. Une information pas si étonnante puisque la majorité des réseaux Wi-Fi domestiques sont conçues autour de box des FAI peu performantes dans le domaine de la transmission sans-fil.

OpenSignal LTE vs WiFi