Le réseau 4G de Bouygues Telecom couvre désormais 75 % de la population française. La filiale de Martin Bouygues a également revu ses ambitions de couverture à la hausse, en prévoyant de couvrir 99 % de la population française d’ici 2018.

Logo Bouygues Telecom

Cette semaine, Orange a dévoilé, non sans fierté, que son réseau 4G couvrait désormais 80 % de la population française. Bouygues Telecom a choisi de réagir rapidement, sans trop de surprise, pour montrer qu’il ne se laisse pas trop distancer par l’opérateur historique. En effet, la filiale de Martin Bouygues annonce maintenant couvrir 75 % de la population française par l’intermédiaire de son réseau mobile très haut débit, soit 47 millions de personnes.

Bouygues ajoute que « ce sont près de 300 nouvelles communes de plus de 2000 habitants qui sont maintenant couvertes en 4G ». À titre de comparaison, en juin dernier, le taux de couverture de la population atteignait 72 %. De son côté, l’opérateur historique était à 76 % de population couverte en juillet et a donc réussi à augmenter un peu plus sa couverture en six mois par rapport à son concurrent.

 

99 % d’ici 2018

Bouygues Telecom profite de ce communiqué de presse pour revoir ses ambitions à la hausse. Alors qu’en novembre, il était question de couvrir 99 % de la population en 4G d’ici 2019, Bouygues Telecom revoit ce chiffre en annonçant que ce taux devrait être atteint en 2018, de même qu’une couverture de la population de 82 % d’ici la fin de l’année 2016. C’est mieux qu’Orange qui a pour ambition de de couvrir 95 % de la population en 4G d’ici 2018. Mais ces chiffres sont-ils réellement tenables ?

 

Le rachat de Bouygues en suspens

En effet, d’ici quelques jours – certains avancent la date du 24 février pour coller avec l’annonce des résultats financiers de Bouygues -, Orange devrait officialiser le rachat de Bouygues Telecom. L’opérateur historique pourrait récupérer quelques antennes 4G pour améliorer sa couverture dans certaines zones, mais surtout en revendre la plupart à Free Mobile et SFR qui peinent à concurrencer Orange et Bouygues en terme de couverture 4G.

Si c’est le cas, le réseau de Bouygues Telecom n’existera plus en 2018 et il est donc facile pour l’opérateur d’être si ambitieux. Dans le cas contraire, il faudrait déployer des milliers d’antennes d’ici 2018 pour couvrir 99 % de la population puisqu’il est très difficile de couvrir les « derniers » points de pourcentage qui requiert un déploiement dans les nombreuses campagnes françaises.