Le rachat de Bouygues Telecom par Orange pourrait être officialisé au cours du mois de mars. En effet, selon des informations du journal Les Échos, Orange et Bouygues Telecom se laissent jusqu’au 31 mars pour parvenir à un accord.

2048x1536-fit_pdg-orange-stephane-richard-g-bouygues-martin-bouygues-lors-reunion-ministere-economie-paris-17-juillet-2012

Orange et Bouygues Telecom parviendront-ils à signer un accord pour que l’opérateur historique puisse acquérir la filiale de Martin Bouygues ? Peut-être, puisque des sources proches du dossier ont confié au journal Les Échos que Stéphane Richard, le PDG d’Orange, et Martin Bouygues, le patron de la filiale mobile éponyme, se laissent jusqu’au 31 mars prochain pour parvenir à un accord.

Si les discussions n’aboutissent pas au 31 mars, le rachat de Bouygues Telecom par Orange ne devrait alors pas se faire. Et dans le cas inverse ? Il semblerait que les discussions soient « en bonne voie » et que deux dirigeants estiment qu’il y a « de bonnes chances de conclure un accord ».

 

Pas de clients pour Free Mobile

Free Mobile et SFR devront se partager les actifs de Bouygues Telecom pour que l’autorité de la concurrence accepte de projet de rachat. Les deux opérateurs vont donc se répartir les antennes et les fréquences, ce qui pourrait permettre un bond en avant spectaculaire en termes de couverture réseau. Il semblerait que Free Mobile reprenne moins d’actifs que ce qui était envisagé. La filiale d’Iliad ne reprendrait ainsi pas les clients de Bouygues Telecom, qui iraient donc chez Orange et SFR. Sur ce partage d’actifs, un accord serait « quasi bouclé ».

A lire sur le sujet : Orange et Bouygues : le rachat retardé pour régler les derniers détails

 

Orange, le négociateur

Les discussions s’accéléreraient même si les quatre opérateurs ne discutent pas en direct. C’est Stéphane Richard qui joue le rôle de tampon et qui invite chaque opérateur individuellement à sa table. Les discussions s’accéléreraient puisque le patron d’Orange aurait décidé d’annuler sa présence à un évènement aux États-Unis. Les quatre protagonistes parviendront-ils à obtenir un accord avant la fin du mois ou l’échéance sera-t-elle une nouvelle fois repoussée ?

Bouygues Telecom : le rachat par Orange a « une chance sur deux » de se concrétiser