La date butoir évoquée par Stéphane Richard, le PDG d’Orange, approche à grands pas, et le mariage avec Bouygues Telecom pourrait bientôt être célébré. Pour que cela se réalise Free devrait néanmoins apporter son aide en rachetant tous les points de vente du troisième opérateur.

Logo Bouygues

Depuis trois mois maintenant, Orange et Bouygues discutent d’un possible rapprochement. Si la volonté est bel et bien là, de nombreux détails restent néanmoins à régler afin de contenter non seulement les deux entreprises concernées, mais également l’État (qui possède une partie d’Orange et qui ne compte pas voir son nombre d’action diminuer de trop), ainsi que l’Autorité de la concurrence qui veille au grain pour que les clients ne soient pas lésés par ce passage à trois opérateurs. C’est là qu’entrent en jeu Free et SFR, qui devraient se partager certains morceaux de Bouygues Telecom afin d’éviter qu’Orange ne devienne le leader incontesté et incontestable du marché des télécoms français.

550 boutiques dans la balance

Selon les sources d’Europe 1, Free Mobile devrait récupérer toutes les boutiques physiques de Bouygues Telecom en cas d’accord, soit 550 points de vente. À l’heure actuelle, Free dispose de 50 Free Centers, dont le dernier a ouvert à Lyon dans le courant du mois de mars. Cela représenterait donc un énorme bond pour le trublion qui multiplierait ainsi par 12 le nombre de ses magasins. Cela n’est pas anodin puisque Free ramènerait sous son giron, en plus des locaux, environ 2000 employés supplémentaires. Un chiffre loin d’être négligeable sachant que l’entreprise de Xavier Niel emploie actuellement environ 6 000 personnes en France.

Rappelons que les salariés, eux, préfèreraient rejoindre Orange plutôt que Free ou SFR, mais leurs désirs risquent fort de passer au second plan lors de cette transaction.

Vers la fin des négociations

Selon Stéphane Richard, Orange et Bouygues se seraient donné jusqu’à la fin du trimestre pour trouver un accord. Cette date arrivant demain, le suspens devrait prochainement prendre fin, et un conseil d’administration est d’ailleurs prévu ce soir, à 19 heures, chez Orange. Bouygues de son côté devrait également en tenir un demain, mais ne l’aurait pas encore convoqué officiellement, selon Europe 1.