Mise à jour : la source de cet article est en fait un poisson d’avril et les informations sont donc simplement fausses.

Depuis la fin de l’année dernière, Bouygues Telecom, Free Mobile et SFR proposent régulièrement des promotions et offres spéciales avec des forfaits 4G tout illimité pour 3,99 euros par mois. Et si ces promotions étaient simplement une entente sur les prix ? C’est ce que pensent savoir nos confrères du site Next Inpact puisqu’une association de consommateurs s’apprêterait à saisir l’Autorité de la concurrence dans les prochains jours.

sim-2-3-1000x668

Bouygues Telecom, Free Mobile et SFR ont tous proposé, à un moment ou un autre, un forfait 4G totalement illimité depuis la fin de l’année dernière. Certaines offres ont même été prolongées à de nombreuses reprises, comme Bouygues Telecom avant-hier, à tel point qu’elles n’étaient plus vraiment des offres spéciales. À chaque fois, les offres étaient similaires, puisqu’elles proposaient toutes les appels et SMS illimités avec la data illimitée en 4G. Bouygues Telecom et SFR proposent 20 Go quand Free Mobile propose 50 Go en 4G, ou 20 Go en 3G. Les offres se ressemblent donc comme deux gouttes d’eau. Selon nos confrères du site Next Inpact, il se pourrait bien que ces promotions soient l’objet d’une entente sur les prix entre les différents opérateurs.

Bouygues Telecom prolonge sa méga promo à 3,99 euros/mois

L’Autorité de la concurrence saisie ?

Il semblerait d’ailleurs qu’une association de consommateurs, non nommée, ait décidé de saisir l’Autorité de la concurrence dans les jours à venir pour de nombreuses raisons : « tous les opérateurs lancent ces offres de manière récurrente, les mêmes jours, avec des forfaits presque similaires. Les remontées de consommateurs, qui ont massivement changé d’opérateurs ces derniers mois et ont, pour certains, eu des soucis de portabilité, nous ont confortés dans nos doutes ».

 

Un record de portabilité

Pourquoi les opérateurs se seraient entendus sur les prix ? Comme le rappellent nos confrères du site Next Inpact, au quatrième trimestre 2015, la France a connu son record de portabilité depuis l’arrivée de Free Mobile en 2012, preuve que les promotions avaient bien marché. D’ailleurs, les parts de marché de Bouygues Telecom et Free Mobile avaient connu une belle augmentation en 2015, contrairement à celles de SFR. L’entente sur les prix pourrait permettre aux opérateurs d’attirer les clients en provenance d’Orange, qui n’a pas participé à ces promotions, pour augmenter encore plus leur part de marché. Une fois les clients conquis, il ne reste plus qu’à augmenter les prix, et prier pour que les clients ne veuillent pas retourner chez Orange.

 

Des aimants à clients

Une fois qu’un client change d’opérateur, ce dernier peut en profiter pour lui proposer en outre des offres quadruple-play, avec l’Internet fixe, le téléphone fixe, la télévision et le mobile. Une raison de plus pour démotiver un éventuel changement d’opérateur par la suite, puisque les clients quadruple-play ont bien souvent le droit à une petite ristourne. Mais finalement, le consommateur est-il totalement lésé ? Il profite en effet d’une belle économie pendant un an, même si les services sont inférieurs aux offres classiques. Il pourrait alors espérer repartir chez la concurrence lors d’une future période promotionnelle, d’autant qu’aucune de ces offres n’est soumise à un engagement.