Comme en chaque début de mois, l’agence nationale des fréquences (ANFR) livre son observatoire des déploiements d’antennes et de sites 4G en France. L’occasion de voir avec précision les avancées de chaque opérateur, en fonction des bandes de fréquences qu’ils utilisent. À ce petit jeu, on constate qu’Orange s’est contenté d’un petit mois, avec moins d’une centaine de nouvelles antennes activées. Pendant ce temps, SFR er Free Mobile s’activent.

ANFR

Que l’échec du rachat de Bouygues Telecom par Orange ait pesé dans la balance ou non, force est de constater que le mois d’avril – les relevés de l’ANFR sont valables au 1er mai – a été celui du ralenti chez l’opérateur historique. Alors qu’en février, il avait gagné 260 antennes (et supports) 4G, et qu’en mars, il en avait activé 188, durant le mois écoulé, il s’est contenté de mettre en service 88 antennes/supports 4G. 62 d’entre elles s’appuient sur la fréquence 800 MHz, soit moitié moins que le mois précédent, et 24 seulement sur la bande 2600 MHz. Malgré l’augmentation des autorisations délivrées par les autorités concernant l’émission sur la bande 1800 MHz, Orange pointe toujours à zéro antenne.

Pour Bouygues Telecom, c’est également un petit mois, si on le rapporte au mois de mars, où il avait gagné 676 supports 4G. Le mois dernier, il en a mis en service 382, ce qui reste toutefois nettement supérieur aux chiffres de l’opérateur pour le début de l’année, marqués par un attentisme certain.

De leur côté, SFR comme Free Mobile n’ont pas chômé. Avec 420 supports 4G activés pour le carré rouge, et 430 pour Free, les deux opérateurs se maintiennent au coude à coude. SFR conserve un plus grand nombre d’antennes (8026 au total, sur les bandes 800 et 2600 MHz, contre 6892 chez Free Mobile), le quatrième opérateur conserve la tête en termes de supports 4G disponibles, avec 6314 supports contre 5786 chez SFR. Free avance d’ailleurs sur la bande des 1800 MHz, où il a déployé 250 antennes durant le mois d’avril.

Les débuts discrets de la bande 700 MHz

700-mhz

Avant l’été – et l’Euro 2016, qui contraignent les quatre opérateurs à multiplier leurs efforts dans les stades hexagonaux – les choses devraient évoluer. Il faut en effet rappeler qu’Orange et SFR pourront émettre à partir de ce 25 mai sur la bande 1800 MHz, où ils se contentent pour l’heure de réaliser des tests. Le mois de juin devrait à ce titre voir rapidement évoluer les couvertures 4G chez les deux opérateurs.

La bande 700 MHz, pour finir, figure elle aussi dans les statistiques de l’ANFR. En revanche, la situation n’a pas évolué d’un iota depuis le mois dernier, où l’on avait vu apparaître trois autorisations d’antennes chez Bouygues et trois autres chez Free Mobile. Seule l’une d’entre elles a été mise en service par Bouygues, dans le treizième arrondissement parisien, tandis que Free Mobile, qui vise plutôt un déploiement dans le Sud de l’Hexagone, n’est pas encore passé à l’action.