Patrick Drahi, le patron de SFR, est passé devant le Sénat sur les sujets de l’investissement, de la dette et de l’optimisation fiscale. L’homme ne s’est pas laissé déstabiliser et a bien fait comprendre que son entreprise allait tenter de dominer le secteur des télécoms d’ici quelques mois.

Patrick Drahi

L’arrivée de Patrick Drahi au capital de SFR avec le rachat par Numericable a eu de nombreuses conséquences avec notamment une volonté affichée d’augmenter les prix (malgré la guerre des prix) qui ne s’est pas fait attendre et qui continue encore, que ce soit sur le fixe, mais aussi sur le mobile.

L’homme est un habile financier, avec des montages et optimisations fiscales qui lui permettent d’économiser des précieux euros (on pense notamment à l’option « gratuite » SFR Presse) quand on connaît l’énorme dette contractée par l’homme d’affaires depuis des années, avec au total 50 milliards d’euros de dette. À ce sujet, Patrick Drahi annonce même aux sénateurs qu’il peut « dormir beaucoup plus facilement avec 50 milliards de dettes qu’avec les premiers 50 000 francs de dettes contractées«  en 1991.

 

SFR veut devenir leader de la 4G

Au sujet de la 4G, Patrick Drahi entend bien propulser l’opérateur SFR sur le devant de la scène puisqu’il précise : « on est passé en un an de 33 % à 65 % de couverture 4G quand d’autres sont passés de 65 à 75 % ». Selon les chiffres de l’ANFR, SFR a bien été motrice dans le déploiement du réseau 4G avec 80 % de supports en plus sur 12 mois, mais c’est parce que l’opérateur était en retard.

Free Mobile suit d’ailleurs de près SFR avec une hausse de 74% de ses supports 4G contre 18 % sur un an pour Orange et 7,6 % pour Bouygues Telecom. Ces chiffres ne doivent pas cacher la réalité puisqu’Orange dispose d’une couverture 4G de 80% de la population contre 75 % pour Bouygues Telecom, plus de 63 % pour Free Mobile et 64 % pour SFR, mais c’est en comptant le contrat d’itinérance avec Bouygues Telecom sur la 4G.

 

« Fibre optique » : SFR bientôt premier ?

Sur la fibre optique, l’homme d’affaires annonce qu’Orange sera à 9 millions de prises en 2017 contre 12 millions pour SFR. Rappelons toutefois qu’il ne s’agit pas de la même technologie puisque la fibre optique avec terminaison coaxiale (FttLA) de SFR n’est pas aussi rapide que la véritable fibre optique d’Orange. L’homme a voulu balayer cette affirmation en annonçant que ses équipes avaient réussi à monter à 10 Gbps la semaine dernière dans le cadre d’un test en câble.

 

L’optimisation fiscale, c’est normal

Sur le sujet de l’optimisation fiscale, Patrick Drahi ne s’est pas beaucoup étendu, mais a tenu à préciser qu’il était très compliqué de faire du business en France. À ce sujet, l’entrepreneur précise que les États-Unis l’attirent, notamment parce que « recruter quelqu’un, ça prend 2 minutes. Et puis dans l’autre sens, ça prend 2 minutes 30 ». Clairement, Patrick Drahi ne se soucie guère du volet social avec, certes, un taux de chômage faible, mais des inégalités sociales très élevées.

Rendez-vous, donc, dans quelques années, afin de vérifier si les rêves de Patrick Drahi se seront réalisés ou si la réalité et la concurrence le rattraperont avec quelques bâtons insérés dans les roues de son empire.

À lire sur FrAndroid : Patrick Drahi (SFR-Numericable) peut-il encore s’endetter ?