Orange vient d’annoncer ses résultats financiers pour le premier semestre 2016 en France. Au programme : une hausse du nombre clients (et notamment des clients 4G) mais une baisse du chiffre d’affaires à cause du contrat d’itinérance avec Free Mobile.

Logo Orange

Au cours du premier semestre 2016, le chiffre d’affaires d’Orange en France s’établissait à 9,4 millions d’euros, en légère baisse de 1,2 % par rapport à la même période l’année dernière. Le chiffre d’affaires mondial est quant à lui en hausse de 2,7 % pour s’établir à 20 millions d’euros. Selon Orange, les mauvaises performances en France s’expliquent principalement par un facteur : le contrat d’itinérance avec Free Mobile qui rapporte moins qu’auparavant. Pour rappel, Orange permet aux clients de Free Mobile de se connecter aux antennes de l’opérateur historique lorsqu’il n’y a pas d’antenne Free. Puisque le réseau propre de Free Mobile grandit avec le temps, le contrat d’itinérance est de moins en moins utilisé et Free Mobile paye donc une facture moins importante à Orange.

Des concurrents… et des promotions

Orange cite également la concurrence comme cause principale de la baisse du chiffre d’affaires et on imagine que les promotions répétées (qu’on peut même qualifier de guerre des prix, même si Stéphane Richard n’est probablement pas d’accord) depuis la fin de l’année dernière a dû faire mal au revenu moyen par abonné de l’opérateur historique avec un ARPU de 22,3 euros, en baisse de 0,8 % sur une année. Toutefois, ces promotions ont sûrement permis à Orange de faire venir de nouveaux clients puisque l’opérateur annonce avoir recruté 153 000 clients nets, en hausse de 3,1 % sur une année. On apprend qu’il y a d’ailleurs 9,4 millions de clients 4G, soit 46 % du parc. Les contrats SIM only (sans la vente d’un téléphone associé) sont en croissance de 14 points et représentent désormais 58 % des contrats.

Sur la partie Internet fixe, Orange annonce 1,2 millions de clients FTTH sur 5,9 millions de foyers raccordables. Au total, Orange dispose de 10,9 millions de clients Internet fixe, a perdu 13% de clients ADSL mais a gagné 106 % de clients fibre.