Si la Commission européenne valide la fusion de Hutchison et VimpelCom, Iliad devrait obtenir l’autorisation de passer la frontière italienne. D’après Bloomberg, cela pourrait intervenir dès la semaine prochaine.

free

En juillet dernier, Iliad était en discussion avec les groupes Hutchison et VimpelCom en vue d’acquérir une partie de leurs filiales respectives, H3G et Wind, appelées ensuite à se réunir. Free devrait pouvoir profiter de cette fusion des opérateurs italiens Tre et Wind pour s’implanter en Italie. Dans le cadre de l’accord prévu depuis un peu plus d’un mois, l’opérateur ainsi créé récupérera des antennes, des sites et un accord d’itinérance 2G, 3G et 4G sur le réseau résultant de la fusion. La Commission européenne a jusqu’au 8 septembre pour donner sa décision, mais on s’attend à une réponse pour la semaine prochaine, du moins d’après les informations relayées par Bloomberg et citées par Boursier.com.

Ce n’est pas la première fois qu’Iliad essaie de se développer à l’étranger. En 2014, il avait essayé de racheter l’opérateur américain T-Mobile, sans succès. S’il arrive à ses fins, il aura toutefois plus de mal à réaliser l’opération coup de poing menée en France en 2012, puisque le contexte italien d’aujourd’hui est davantage concurrentiel. Il a toutefois l’expérience nécessaire pour y bousculer un peu ses concurrents.