Selon nos confrères du site Les Échos, SFR pourrait écoper d’une très lourde amende, d’environ 500 millions d’euros, pour une pratique commerciale illégale. Numericable aurait pris le contrôle de SFR avant même que l’autorité de la concurrence n’ait donné son autorisation de fusion. Altice, la maison mère de SFR, est également sous les feux des projecteurs à cause du rachat de Portugal Telecom.

Logo SFR

« Gun jumping ». Dans le monde de la finance, ce terme fait référence à la prise de contrôle d’une entreprise par une autre entreprise alors que le rachat entre les deux n’a pas encore été validé par les autorités de la concurrence. C’est ce qui semble s’être passé lors du rachat de SFR par Numericable. Selon les sources du journal Les Échos qui ont pu lire le rapport de l’Autorité de la concurrence remis à SFR, Numericable aurait pris le contrôle de l’opérateur, avant même que l’Autorité n’ait donné son feu vert pour le rachat.

Selon les sources du quotidien, « des mails rendent compte d’instructions données directement par Patrick Drahi. Il y a beaucoup de preuves que Numericable a bien pris le contrôle de SFR avant l’heure« . Exemple concret, le lancement d’une offre câblée par SFR, en utilisant le réseau Numericable, moins d’un mois après la conclusion du rachat. Un délai jugé trop court et qui témoignerait donc d’un travail commun entre les deux entreprises avant le rachat effectif.

 

Un demi-milliard en jeu

SFR doit désormais apporter une réponse au rapport de l’Autorité de la concurrence pour se défendre. La décision pourrait être prise d’ici la fin de l’année, et on parle déjà d’une amende record de 500 millions de dollars. Aucune entreprise française n’a été condamnée pour ce type de pratiques et on trouverait seulement deux condamnations aux États-Unis, avec des amendes de seulement quelques millions de dollars. Altice, la maison mère de SFR, risque également d’écoper d’une amende, puisque l’entreprise aurait pris le contrôle de Portugal Telecom avant que le rachat ne soit validé par les autorités compétentes.