Iliad, la maison mère de Free et Free Mobile vient de dévoiler les résultats financiers du troisième trimestre 2016 de l’opérateur et du FAI. Le document donne quelques informations très intéressantes comme la consommation 4G moyenne des clients, mais aussi des indicateurs de satisfaction qui sont très bons.

Borne-interactive-Free-Mobile-et-carte-SIM

Free Mobile va bien si l’on en croit les résultats financiers d’Iliad. Free Mobile annonce ainsi être le « 1er recruteur pour le 19e trimestre consécutif » avec 300 000 nouveaux abonnés recrutés (net de résiliation). La part de marché de l’opérateur grimpe alors à 18 %, grâce à 12,4 millions d’abonnés.

 

4,4 Go par mois

Les offres à 19,99 et 2 euros par mois semblent intéresser la population française, avec plus de recrutements sur l’offre à 19,99 euros. Dans le détail, 43 % des abonnés (5,3 millions d’abonnés) utilisent un terminal 4G et leur consommation moyenne est de… 4,4 Go par mois et par abonné !

 

73 % de population couverte

Free Mobile ne donne malheureusement pas de précision concernant son réseau 4G et il faut donc se contenter des chiffres de septembre 2016. Selon ces derniers, Free Mobile couvre 73 % de la population métropolitaine avec son réseau 4G, soit le même taux que SFR. Les deux opérateurs ne sont pas encore au niveau d’Orange, avec ses 83 %, ou de Bouygues Telecom avec ses 82 %.

En 3G, Free Mobile annonce désormais couvrir 85 % de la population française au 30 septembre 2016. De quoi lui permettre de réduire sa dépendance avec le contrat d’itinérance qui le lie à Orange et de proposer de meilleurs débits aux clients.

 

Un réseau d’excellente qualité

Iliad en profite toutefois pour citer deux études, en sa faveur. L’enquête de 60 millions de consommateurs qui donne un taux de satisfaction global de 95 % sur ses services de téléphonie mobile. L’enquête de MobiNEX place même Free Mobile « 3e opérateur mondial en termes de qualité du réseau mobile pour les données mobiles en 4G« , juste derrière Bouygues Telecom et l’opérateur japonais SoftBank. Orange est classé 5e, et SFR 9e.

Des enquêtes qui vont à contre-courant de celles effectuées par la presse ou l’ARCEP ainsi que par le ressenti de nos lecteurs comme nous l’avons pu voir dans notre grande enquête sur la satisfaction des opérateurs mobiles. Toutefois, ces dernières prennent également en compte le réseau 3G, gros point noir de Free Mobile, notamment à cause de l’itinérance avec Orange. Avec un réseau 100 % en propre, la qualité de service devrait grimper en flèche dans les prochaines années.

 

La fibre en avant

Iliad annonce que le nombre de prises raccordables à la fibre FTTH est passé de 2,5 millions en fin 2015 à 4 millions le 30 septembre 2016. De quoi permettre de proposer le très haut débit à de nombreux foyers en France. Concernant le chiffre d’affaires, il a augmenté de 11,3 % sur le mobile et de 3 % sur le fixe pour un total de 3,480 milliards d’euros.

free-mobile