Le gouvernement a mis en place France Mobile pour recenser tous les problèmes de couvertures réseaux en France.

operateurs

Le lancement de France Mobile par le gouvernement en début de semaine devrait compléter le programme de couverture de zones blanches. Ce dispositif a pour but de faire remonter les problèmes de couverture et notamment de réception chez un opérateur, et ce, partout sur le territoire français. Cependant, cela ne veut pas dire que vos problèmes de connexion seront plus vite réglés.

Qui est concerné ?

En clair, il s’agit d’un outil pour les présidents de conseils régionaux, départementaux, d’EPCI à fiscalité propre, de syndicats mixtes d’aménagement numérique ainsi que les maires. Le but est pour le ministère de répertorier une liste des problèmes de réseau de façon semestrielle pour ensuite les prioriser.  

D’après le communiqué de presse du gouvernement, les opérateurs français Orange, Bouygues, SFR et Free s’engagent à prendre en compte les signalements pour améliorer leur couverture réseau. Pour cela, les opérateurs pourront par exemple installer de nouvelles antennes dans les zones mal couvertes.

L’État en action ?

Si les requêtes n’obtiennent pas gain de cause, les collectivités locales pourront faire appel à l’État. Avec son projet nommé Couverture des sites prioritaires, des subventions sont en effet prévues pour minimiser les zones blanches. Les communes concernées recevront alors 50 % des coûts de construction des pylones des antennes dans un plafond de 50 000 euros. Les zones montagneuses pourront même recevoir un plafond de 75 000 euros. Et dans de rares cas, l’État pourra même financer une partie des travaux nécessaires pour le raccordement des sites aux réseaux grâce au fonds d’investissement local.

La question qui se pose à présent, c’est pour combien de temps ce dispositif va perdurer ? Il s’agit de l’Agence du Numérique lié au Ministère de l’Economie. Il est étonnant que cette mission n’ait pas été confiée à l’Arcep –comme on aurait pu s’y attendre — qui est elle indépendante et dotée du pouvoir de sanction. Il s’agit donc avant tout d’une nouvelle disposition informative.

Quel est le meilleur opérateur ?

Les centres-bourgs où le réseau est absent sont encore en nombreux dans l’hexagone. SFR et Orange ont d’ailleurs écopé une bien belle amende pour leur mauvaise couverture dans ces zones oubliées. Pour rappel, c’est Orange qui s’en sort le mieux d’après une enquête de l’Arcep, bien que vous lecteurs, avez choisis Bouygues comme meilleur opérateur.

À lire sur FrAndroid : Vérifiez votre couverture réseau 2G, 3G et 4G LTE