Orange rencontre actuellement des problèmes d’interconnexion, notamment avec YouTube. Alors que la situation s’est améliorée, l’opérateur a décidé de s’exprimer sur la raison de ces lenteurs.

Si vous êtes abonné Orange, en fibre ou en VDSL, vous avez pu remarquer ces derniers jours des ralentissements sur certains services web, dont YouTube. Même en disposant d’une connexion à plusieurs dizaines voire centaines de Mbps, il était très difficile de lire une simple vidéo YouTube en HD. Il s’agissait d’un problème d’interconnexion (ou peering) sur lequel l’opérateur s’est expliqué.

Un problème sur l’IPv6 impactant YouTube

Selon Next Inpact, qui a interrogé des représentants de l’opérateur, la difficulté d’accès et de lecture des vidéos YouTube venait d’une mauvaise gestion du trafic en IPv6. Google aurait ainsi réduit ses capacités de peering avec Orange le 13 janvier, particulièrement sur ce protocole, sans donner d’explication.

Les perturbations constatées seraient cependant différentes de la problématique de DNS qu’avait rencontré Orange il y a quelques mois. Ces lenteurs viendraient de reroutage du trafic dû à la baisse soudaine de capacités, amenant des chemins plus longs et donc des ralentissements sur les connexions des utilisateurs des offres fibre et VDSL. Cela a particulièrement affecté les utilisateurs de ces offres, puisque ce sont les seuls à avoir basculé en IPv6 depuis le 1 er trimestre 2016 chez Orange.

Mauvaise connectivité d’Orange avec YouTube, et de Qobuz avec Orange

L’opérateur n’est pas le seul à avoir des problèmes de connectivité. Le service musical de streaming Qobuz annonçait récemment sur son site rencontrer des problèmes avec Orange justement. Selon Qobuz, il s’agirait d’un conflit entre avec l’opérateur, sur le coût de l’amélioration des interconnexions. L’entreprise dénonce de plus un traitement dégradé de la part d’Orange qui voudrait avantager Deezer, le service de streaming détenu par l’opérateur. Orange, de son côté, nie toute implication dans l’affaire, et conteste toute discrimination.