La guerre des chiffres autour de la 4G continue, Bouygues Telecom, puis Orange, ont communiqué sur leur couverture réseau de la population française.

Le Motorola Moto E 4G qui effectue un speedtest

Des taux de couverture élevés 

Bouygues Telecom annonce 88 %, Orange réplique le lendemain : 90 %. Les deux opérateurs parlent de la couverture de la population, et non de la couverture du territoire pour la quatrième génération de réseau sans fil. D’ailleurs, Orange a dépassé Bouygues Telecom, qui a été longtemps le premier à ce jeu, tandis que SFR est à plus de 81 % et Free Mobile à 80 %.

Orange a fourni quelques chiffres supplémentaires : « de plus de 15 955 antennes 4G réparties dans près de 3700 villes en France. A fin Février 2017, ce sont plus de 11,9 millions de clients (dont plus de 9,5 millions de clients Grand Public) qui bénéficient de la 4G chez Orange. ». 

Carte fournie par Orange

Du côté des prévisions, Bouygues Telecom veut couvrir 99 % de la population fin 2018, et Orange annonce pouvoir y arriver également. 

Tableau des obligations de couverture fourni par l’Arcep

Pour étendre leur couverture mobile, les opérateurs déploient en continu des antennes 4G sur le territoire, tous les mois l’Arcep communique sur les nouvelles antennes déployées. La répartition de ces antennes sur le territoire, leur puissance d’émission, les contraintes géographiques alentour, permettent à chaque opérateur de produire des cartes de couverture théorique. Réalisées à partir de simulations numériques, ces cartes donnent une information concernant l’ensemble du territoire mais présentent des visions nécessairement simplifiées et donc imparfaites de la réalité.

Ces chiffres de couverture de la population sont donc impressionnants, mais ils ne reflètent pas correctement ce que vous pouvez observer sur le terrain. Le pourcentage de couverture est souvent calculé en population (découlant de la quantité d’antennes existantes), pas en surface, ce qui fausse un peu l’espoir que l’on peut avoir.

 

La couverture du territoire selon l’Arcep

L’Arcep propose un calcul bien plus juste, sur la base des cartes de couverture des opérateurs. Ce taux de couverture, en superficie du territoire, expose la possibilité, à l’extérieur des bâtiments, d’accéder à un service. Il semble donc bien mieux refléter la réalité des choses, que l’on peut observer sur son smartphone. 

Couverture 4G selon l’Arcep entre 2015 et 2016, SFR s’est beaucoup amélioré depuis avec un gros investissement

D’autres outils existent, nous avons consacré un dossier à ce sujet.

 

Pour améliorer la couverture du territoire, les opérateurs vont user des bandes 800 MHz et 700 MHz

Pour rappel, la plupart des opérateurs disposent d’une licence dans la bande des 800 MHz (Bouygues Telecom, Orange et SFR) et 700 MHz pour Free par exemple. Des bandes de fréquences particulièrement utiles dans les zones peu denses. Le régulateur surveille de près le déploiement de ces antennes qui devrait améliorer sensiblement la couverture du territoire. 

Tableau fourni par l’Arcep pour les bandes 700 et 800 MHz

N’hésitez pas à consulter notre guide dédié à la qualité des réseaux mobiles en France.

À lire sur FrAndroid : Orange, Bouygues, SFR et Free : quel est le meilleur réseau mobile ?