Free a publié ce matin ses résultats financiers du premier semestre 2017, révélant quelques chiffres intéressants pour les investisseurs mais aussi pour les consommateurs.

Au terme du premier semestre de son exercice fiscal, achevé le 30 juin 2017, Free a publié des éléments financiers, qu’on invite les lecteurs intéressés à consulter directement sur le site institutionnel du groupe Iliad, mais aussi et surtout des éléments concernant son réseau et les usages qui en sont faits.

82 % de la population couverte en 4G

Pour commencer, ces résultats financiers sont l’occasion de mettre à jour les chiffres de couverture du réseau mobile du quatrième opérateur français.

Cinq ans après son lancement, le réseau propre de Free couvre 91 % de la population en 3G et 82 % de la population en 4G.

Les autorités exigent qu’il couvre 90 % de la population en 3G au mois de janvier 2018, 60 % de la population en 4G en octobre 2019.

5,3 millions de prises raccordables au FTTH

En matière d’internet fixe, Free déploie la fibre à plein régime. Il revendique 5,3 millions de prises raccordables au 30 juin 2017, 900 000 de plus qu’au 1er janvier 2017, si bien qu’il a recruté 110 000 nouveaux abonnés à la fibre en six mois, autant qu’en un an en 2016. Il recense ainsi 420 000 abonnés.

Autrement dit, si vous n’étiez pas encore éligible au FTTH de Free la dernière fois que vous avez réalisé un test d’éligibilité, vérifiez, vous l’êtes peut-être désormais.

6,6 Go de 4G par mois et par abonné

Free a par ailleurs mis à jour la consommation mensuelle moyenne de données. Les abonnés 4G de Free étaient déjà réputés gourmands, mais ils le sont de plus en plus : quelques mois après le lancement du forfait vraiment illimité, ils consomment désormais 6,6 Go par mois.

La consommation a triplé en deux ans. En effet, la moyenne n’était « que » de 2,2 Go en juin 2015, et de 3,9 Go en juin 2016.

Free recrute massivement, mais à quel prix ?

Concluons par un point sur les recrutements de clients (nets de résiliations) au dernier semestre. Free a multiplié les offres promotionnelles sur Vente-privee.com et bradé régulièrement ses offres fixes et mobiles.

Résultat : 80 000 abonnés de plus à l’internet fixe, ce qui porte le total à 6,5 millions d’abonnés, soit une part de marché de 24 %.

Free Mobile reste le 1er recruteur pour le 22e trimestre consécutif, c’est-à-dire depuis 5 ans 1/2, soit depuis son lancement. 200 000 abonnés de plus en 6 mois, pour un total de 13 millions d’abonnés, soit une part de marché de 18,5%.

En contrepartie, le 4e opérateur de téléphonie mobile ne communique pas son revenu moyen par utilisateur, le fameux ARPU, indicateur clé de la santé d’un opérateur.

Le chiffre d’affaires de Free est néanmoins en hausse de plus de 7 % sur la période, à 2,5 milliards d’euros.

À lire sur FrAndroid : Orange, Bouygues, SFR et Free : quel est le meilleur réseau mobile ?