Les produits excitants ne sont pas seulement à attendre des marques américaines ou asiatiques : en France, Free et Xavier Niel devraient créer l’événement avec l’annonce de la très attendue Freebox V7.

La Freebox V6 alias Revolution va avoir 7 ans. Entre temps, Iliad a commercialisé une box « entrée de gamme » sous Android TV, la Freebox Mini 4K. Les autres opérateurs français commencent à avoir des solutions plus complètes, comme SFR avec son offre domotique avec sa box dédiée. Sans parler du recrutement d’abonnés qui devient de plus en plus compliqué, avec des prix de forfaits qui continuent d’être sacrifiés.

Free doit donc agir. Xavier Niel, cofondateur d’Iliad (Free), a annoncé que la prochaine Freebox sera « très haut de gamme, très avancée, très disruptive (…) Free va recréer du buzz et refaire de la croissance ». Que doit-on attendre de cette nouvelle Freebox ? Faisons le point des rumeurs.

Ne vous inquiétez pas, elle ne devrait pas ressemble à ça

 

Android TV

Longtemps conspué par Xavier Niel, Android TV a finalement été adopté par Free. C’est également le système qui équipe la Bouygues Telecom Miami Box, ainsi que l’ancienne box de SFR. C’est d’ailleurs un des systèmes les plus avancés pour la TV, compatible avec les normes HDR et bien d’autres standards du marché.  Les rumeurs sont donc plutôt sures que la Freebox V7 tournera sous Android TV. Il faudra certainement s’attendre aux performances d’une Shield TV, mais nous restons sceptiques : Free garde la main sur sa box, et contrôle l’écosystème : Netflix est absent du Play Store sur la Mini 4K, heureusement il est possible de l’installer manuellement.

Domotique

D’après MacG, la Freebox V7 rattraperait son retard en domotique. Pour permettre à sa box de s’intégrer parfaitement dans l’écosystème actuel, la V7 devrait prendre en charge le standard sans fil 802.15.4, qui prend en charge les protocoles ZigBee et Thread. Il vous sera donc possible de régler votre thermostat Nest, ou encore de changer la lumière de vos ampoules Hue. Ce sont des fonctions que l’on retrouve déjà sur Google Assistant, qui fera son apparition en français assez vite sur Android TV.

D’ailleurs, il serait également intéressant d’observer comment Free intègre un assistant dans sa box : Orange a déjà annoncé Djingo, sans que l’on sache si ce produit sera vraiment commercialisé. Avec Android TV, la Freebox V7 aurait cependant des prédispositions.

Télécommande à écran tactile

En 2014, Iliad avait déposé un curieux brevet. Une télécommande avec un écran tactile et avec une surface tactile également à l’arrière de la coque. L’occasion peut-être pour Free d’exploiter l’un de ses brevets.

NAS et Cloud

Il faut également s’attendre à des fonctions avancées de NAS, comme la Révolution le propose. Évidemment, il est fort à parier que la Freebox V7 embarque beaucoup moins de stockage interne, ce qui permet de diminuer les coûts de production, pour proposer une offre cloud. Les données seraient stockées sur des serveurs externes, ce qui permet aussi de proposer des usages mobiles : imaginez pouvoir facilement accéder à vos données partout avec votre mobile. Le cloud est déjà intégré dans certaines offres des concurrents, rien d’étonnant à ce que Free se positionne sur ce sujet.

Cloud Gaming

La Freebox V6 proposait déjà des fonctions de gaming, certes assez limitées. Le catalogue de jeux était très réduit et les jeux n’offraient pas une expérience très riche. Depuis, les offres ont beaucoup évolué en particulier sur tout ce qui touche le cloud gaming. GeForce Now ou encore Shadow proposent deux visions très intéressantes : le premier permet d’accéder à un catalogue de jeux PC avec une expérience proche de celle de Netflix, le second donne accès à un PC complet déporté. Imaginez si la Freebox V7 offre l’accès à un véritable PC… ce qui pourrait séduire les gamers.

G.fast

C’est une des avancées attendues face au déploiement de la fibre très coûteux : G.fast offre des débits plus performants que le VDSL2, jusqu’à 1 Gbit/s sur des câbles téléphoniques en cuivre.

Finalement, la technologie ressemble au câble : le G.fast a été conçu pour les réseaux d’accès hybride où la fibre optique est tirée au plus près du domicile de l’abonné. Sur les derniers mètres du réseau, les flux Internet transitent ensuite sur la paire de cuivre existante. Les débits sont donc moins bons que sur Fibre (FTTH), mais ils permettent d’apporter du Très Haut Débit bien plus facilement. La Freebox V7 devrait permettre de profiter de cette technologie, ce qui permettra à Free de déployer plus rapidement ses offres THD.

La dernière box physique ?

Évidemment, la Freebox V7 sera très certainement compatible avec la définition 4K ainsi que les différents standards HDR (10 bits, Dolby Vision, etc.). Comme à chaque présentation de Free, nous serons surpris : les équipes d’Iliad travaillent certainement sur des prototypes depuis plusieurs mois, voire des années. C’est un enjeu important : cette box V7 pourrait être la dernière box physique. Les prochaines box seraient alors décentralisées, une réflexion que mènent déjà Orange et Bouygues Telecom.

Pour le moment, pas de date de lancement, mais Xavier Niel a laissé entendre que cela ne devrait plus trop tarder.

À lire sur FrAndroid : Les meilleures offres et promotions ADSL et Fibre de la rentrée 2017