Alors qu’on se demande comment appeler nos smartphones, l’Arcep livre des éléments de réponse.

L’Arcep a publié jeudi soir l’observatoire des marchés des communications électroniques du 2e trimestre 2017 (PDF). Ce rapport de 50 pages comprend d’innombrables données utiles aux acteurs du secteur. Pour notre part, nous en avons extrait quelques chiffres qui assouviront la curiosité des consommateurs.

Consommations moyennes

Les chiffres les plus intrigants sont ceux liés aux usages que nous faisons de nos fidèles smartphones. On se demandait justement comment appeler nos « téléphones »

L’utilisation d’internet et des services en ligne est sans surprise en constante augmentation, au détriment des fonctions de base de la téléphonie mobile.

La 4G en constante augmentation

En effet : 50% des cartes SIM se connectent désormais en 4G, et elles représentent 90% du volume de données échangées sur les réseaux mobiles. La consommation moyenne est de 4,8 Go par mois pour les utilisateurs bénéficiant de la 4G, ou de 2,5 Go par mois pour l’ensemble des clients.

À lire sur FrAndroid : Free : la consommation 4G a triplé en 2 ans

Appels et SMS en baisse

En contrepartie on utilise de moins en moins le téléphone et les SMS. Le nombre de SMS échangés a diminué de 10,5% en un an, avec une consommation moyenne de 225 SMS par mois au deuxième trimestre 2017, et le trafic téléphonique a diminué de 2,3%, avec une consommation moyenne de 3 h 17 min d’appels par carte SIM.

Soulignons néanmoins que contrairement à ce qu’on pourrait s’imaginer, les consommations n’ont commencé à diminuer que récemment, elles étaient relativement stables depuis 2012 (année du lancement de Free Mobile).

Factures moyennes

Payez-vous plus cher ou moins cher que vos concitoyens ? L’observatoire révèle la facture moyenne des consommateurs : elle est de 39 euros par ligne fixe et de 19 euros par carte SIM.

L’Arcep précise que les revenus des opérateurs se sont enfin stabilisés, pour le 3e trimestre consécutif, après six années de repli (jusqu’à -8% par an). Il faut dire qu’ils bradent tous leurs forfaits à intervalle régulier, ce qui leur confère une certaine stabilité…

Internet fixe

Un dernier mot sur l’internet fixe : on se réjouira d’apprendre que le très haut débit remplace progressivement le haut débit. On recense effectivement 540 000 abonnés au haut débit de moins en un an, mais 880 000 abonnés au très haut débit de plus. Le très haut débit (fibre optique mais aussi câble, VDSL2 et box 4G) représente désormais 9% des accès à internet.

Et vous, êtes-vous au-dessus ou en-dessous de ces moyennes ?

À lire sur FrAndroid : Forfaits mobiles : les meilleures offres en promotion