Après la récente victoire judiciaire de Free concernant la légitimité des forfaits mobiles avec subvention du téléphone, l’Arcep a tenu à mettre en lumière une étude du marché des télécoms montrant à quel point Free a profondément transformé ce secteur.

On le répète à l’envi, Free a chamboulé le paysage des télécoms en France. Et ce, dès son arrivée dans le secteur en 2012. Même si la qualité de son réseau est régulièrement pointée du doigt, l’opérateur a su se forger une grande popularité grâce à des prix cassés et des offres sans engagement.

Sur ce dernier point, Free a justement récemment obtenu gain de cause auprès de la Cour de cassation. Cette dernière lui a donné raison en remettant en cause les forfaits avec subvention du smartphone. Pour rappel, il s’agit des forfaits mobiles comprenant l’achat d’un terminal que l’on paie de manière étalée avec un engagement de 12 ou 24 mois dans la plupart des cas.

Une belle victoire pour Free que l’on vous explique un peu plus en détail ici. En réaction à cette actualité, l’Arcep a tenu à rappeler qu’elle avait publié en 2017 un rapport (PDF) intitulé « Évolution des prix des services de communications électroniques – Année 2016 » dans lequel on peut consulter l’évolution des forfaits mobiles sans engagement et sans acquisition d’un téléphone. L’occasion d’observer à quel point l’impact de Free a changé la donne depuis 2012.

Comme on peut le voir sur l’infographie ci-dessus, c’est à partir de 2012, l’année de lancement de Free, que les contrats sans subvention du terminal ont explosé en passant de 0,3 % à 16,9 %. Et cette progression n’a jamais cessé malgré une perte de vitesse notable depuis 2014/2015.

En 2016, les offres sans subvention du mobile représentaient 66,6 % de l’ensemble des forfaits en France.

À lire sur FrAndroid : Free : 17 millions de clients potentiels en plus avec la remise en cause des mobiles subventionnés