Alors que les tensions entre les chaînes TV et les opérateurs sont encore vives à cause de l’affaire TF1, Altice (via sa filiale NextRadio TV) réclame à Free de payer pour pouvoir diffuser ses chaînes, dont fait partie BFM TV. Peu de temps après, Orange aurait également reçu une demande similaire.

Mise à jour du 16 mars 2018 :

D’après des informations du Parisien, Orange aurait reçu la même lettre que Free de la part de NextRadio TV. L’opérateur historique est donc lui aussi sommé de payer pour diffuser BFM TV. De son côté, le patron de NextRadio TV et SFR a démenti — sans trop convaincre — avoir demandé une rémunération pour la diffusion de ses chaînes.

Article original :

Pendant plusieurs semaines, nous avons beaucoup parlé du conflit opposant TF1 aux opérateurs, le premier réclamant aux seconds de mettre la main à la poche pour avoir le droit de diffuser ses chaînes en direct sur leurs bouquets.

Après de multiples tensions et rebondissements, Orange et le groupe TV ont fini par trouver un accord et Canal+ a indiqué être enfin prêt à trouver un terrain d’entente avec TF1. Il ne reste qu’à faire la paix avec Free et cette histoire ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

Payer pour diffuser BFM TV

Sauf qu’une guerre peut en cacher une autre. Alors que Free a récemment dévoilé ses résultats financiers, on apprend dans Les Échos que le plus jeune des quatre grands opérateurs a reçu une lettre de la part de NextRadioTV — qui regroupe BFM TV, RMC Découverte ou encore Numéro 23 — lui réclamant de payer pour pouvoir continuer de diffuser ses chaînes TV.

« Nous avons reçu une lettre recommandée qui ressemble à celle que nous avions reçue la part de TF1 », indique Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad (la maison-mère de Free). Ce dernier s’est dit choqué que l’on puisse « faire payer un signal qui existe pour tous les Français ».

Free contre ses concurrents

Précisons que NextRadio TV est un groupe affilié à Altice qui possède également SFR, un concurrent de Free. Ce dernier ne semble pas du tout enclin à répondre à ces revendications financières tout comme il refuse de payer pour diffuser les chaînes de TF1 qui, elles, appartiennent à la même famille qu’un autre concurrent, Bouygues Telecom.

En somme, on n’est pas sorti de l’auberge…

À lire sur FrAndroid : TF1 contre les opérateurs : chronologie d’un conflit commercial qui a escaladé