Malgré un premier échec en 2014, Bouygues Telecom souhaiterait à nouveau acquérir Altice France, propriétaire du groupe SFR.

Le marché français des télécoms connait pour le moment 4 grands acteurs : Orange, Altice (SFR), Bouygues Telecom et Iliad (Free). Depuis plusieurs années, ce marché semble vouloir se concentrer et redevenir un marché à trois acteurs. En 2014, Bouygues Telecom avait par exemple des vues sur l’opérateur au carré rouge, alors qu’en 2015, c’était Orange qui rêvait de croquer Bouygues.

Finalement, aucun de ces rachats n’a eu lieu, mais cela ne veut pas dire qu’une concentration n’arrivera pas. Bloomberg rapporte que le groupe Bouygues réfléchit à nouveau à acquérir la branche française du groupe Altice, c’est à dire principalement SFR.

Bouygues serait en négociations avec des fonds de capital-investissement comme CVC Capital Partners pour faire une proposition commune de rachat. Le groupe Bouygues a déjà déclaré ne pas être actuellement en discussion avec un autre opérateur.

Devenir le premier opérateur mobile de France

Depuis l’arrivée de Free Mobile sur le marché, les parts de marchés de Bouygues Telecom ont marqué un net recul. Aujourd’hui, Bouygues Telecom a respectivement 11 % et 16 % des marchés fixe et mobile, là où Free a 23 % et 15 %.

Avec l’acquisition de SFR, Bouygues Telecom deviendrait le premier opérateur alternatif de France, avec au total 33 % et 39 % des marchés fixe et mobile. Il obtiendrait même de meilleures parts de marché sur le mobile que l’opérateur historique Orange, qui détient 39 % et 29 % respectivement.

Ces chiffres se basent sur une étude réalisée par Les Echos et publiée le 28 décembre 2017.