L’Arcep ouvre la consultation publique sur la libération de la bande des 26 GHz pour la 5G. Aujourd’hui, ces fréquences sont attribuées à l’Armée, au CNES ou à l’administration chargée de la météorologie.

La 5G commence à se concrétiser et certains opérateurs ont déjà débuté leurs premiers tests. Il reste cependant beaucoup de chemin à parcourir avant que nous puissions nous connecter depuis nos smartphones à cette nouvelle technologie de communications, et notamment une attribution des différentes fréquences aux opérateurs. À ce sujet, l’Arcep vient d’ouvrir une consultation publique concernant la bande 26 GHz.

Pour mémoire, la 5G est composée de plusieurs bandes, des fréquences en dessous de 6 GHz, qui offrent une grande portée, et des fréquences dites « millimétriques », très supérieures aux hauteurs actuelles, permettant des débits beaucoup plus importants et une faible latence. En Europe, la bande « pionnière » de cette gamme de fréquences est la bande 26 GHz, qui pourrait donc être libérée pour être réattribuée aux opérateurs.

Des fréquences de l’armée et de la recherche spatiale

Aujourd’hui, les fréquences de la bande 25,5 – 27 GHz sont utilisées par des faisceaux hertziens et sont attribuées au ministère des Armées, au Centre national d’études spatiales (CNES) et à l’administration chargée de la météorologie. Il va donc falloir travailler pour voir ce qu’il est possible de réaliser à ce niveau pour déployer la 5G d’ici 2020 sans non plus léser ces différents secteurs.

La consultation publique ouverte par l’Arcep vise donc à recueillir les observations des différents acteurs afin de déterminer si une migration est possible et si une coexistence des stations terriennes et des futurs réseaux 5G est envisageable.

La consultation publique est ouverte jusqu’au 18 juin. Pendant ce temps, les opérateurs continuent leurs expérimentations et certains constructeurs prévoient déjà de commercialiser des smartphones compatibles en 2019. Les premières couvertures devraient être disponibles en 2019 pour une ouverture publique du réseau en 2020.

À lire sur FrAndroid : Réseau 5G : tout ce qui va changer, quels usages et pourquoi la technologie est importante