On s’y attendait, Samsung a dévoilé le (ou la) Samsung Galaxy Note 2, une tabletto-smartphone avec un écran de 5,5 pouce (1280 x 720 pixels, soit une densité de pixels de 267 ppi). Comme le précédent modèle, on retrouve une partie tactile qui reconnaît tout aussi bien les doigts qu’un stylet via la technologie Digitizer de Wacom.

 Quelles différences avec la première version de la Galaxy Note ?


Un écran encore plus grand, on passe de 5,3 à 5,5 pouces, une résolution moins importante avec 720 au lieu des 800 pixels en largeur, moins d’épaisseur (de 9,65 à 9,4 mm), une plus grosse batterie (3100 mAh quand la précédente était une 2500 mAh) un processeur Exynos quad-core 1,6 GHz et 2 Go de RAM et une technologie S-Pen encore plus évoluée : cette technologie Digitizer reconnaît le stylet avant même que l’on ne touche l’écran. Samsung en a profité pour annoncer le SDK 2.2 qui va permettre aux développeurs d’intégrer ces fonctionnalités tactiles aux applications.

Sans toucher l’écran !

De plus, son apparence se rapproche du Galaxy S3, avec une coque en polycarbonate « bleue » et des motifs façon métal brossé.

Il tourne sous Android 4.1 alias Jelly Bean et intègre de nombreuses applications dédiées à S-Pen : dessin, prise de note, cartes postales… similaires à la Galaxy Note 10.1. Côté capteurs photos, on en a dénombré deux : 8 mégapixels avec flash LED à l’arrière capable de filmer en Full HD 1080p et 1,9 mégapixels en façade (BSI).

La Galaxy Note 2 sera disponible à 679 euros (sans subvention ni ODR) dès octobre prochain.