L’excellent The Verge vient de publier un test du Nexus 4, c’est le moment de pouvoir avoir un premier avis sur l’appareil. Le smartphone fabriqué par LG sera disponible à la commande dès le 13 novembre sur le Google Play, néanmoins sa disponibilité en Europe ne serait pas avant la fin du mois de novembre.

Le test a été réalisé par Joshua Topolsky, l’éditeur en chef de The Verge, un des plus grands journalistes américains – qui a même le droit à sa page Wikipédia.

Pour débuter son test, Joshua T. va jusqu’à parler d’itération pour le Nexus 4. L’itération désigne l’action de repeter quelque chose. Il fait référence bien sûr au Galaxy Nexus, le dernier Nexus fabriqué par Samsung.

« Autrement dit, vous ne pouvez pas distinguer les deux s’ils sont côte à côte sur une table. C’est seulement quand vous vous rapprochez que vous commencez à remarquer les différences – et les différences sont tout de même significatives. »

Le Nexus 4 ? Il est principalement constitué de verre avec un traitement Gorilla Glass 2, contre les rayures. Les bords sont fins, « on a l’impression que le verre est fondu dans les contours ».

L’écran est un peu incurvé comme les précédents modèles. D’après Matias Duarte (Google), les côtés incurvés aident au balayage vers la gauche ou vers la droite sur le téléphone. Le chassis arrière est plat et en verre avec un motif pointillé holographique. « Cela semble futuriste et ludique, le tout réagit à la lumière« . Les deux surfaces de verre sont reliées par une bande « douce au toucher« , le tout donne une impression de « solidité » en main.

Malheureusement, Joshua T. a cogné le Nexus 4 sur la table en bois, le verre s’est brisé directement. L’appareil a donc une petite fissure, ce qui a en quelque sorte frustré le journaliste. « (…) mais si j’avais juste payé 300 dollars pour l’appareil, je serais en colère, et je ne suis pas sûr que Google ou LG aurait changé l’appareil« . Les emplacements des boutons sont les mêmes que sur le Galaxy Nexus.

En conclusion sur l’aspect design, « Le Nexus 4 est un bel – appareil – mais il est relativement banal. Malheureusement, la plupart de ses éléments de design proviennent de la génération Nexus précédente ». Il note le manque d’effort, et aurait bien aimé avoir un « vent frais » comme le Nokia Lumia 920 ou encore le HTC 8X. Enfin, il compare le Nexus 4 à l’iPhone 5, « il partage beaucoup de points communs, néanmoins l’iPhone 5 dégage plus de raffinement ». Ce dernier point est bien sûr assez subjectif.

Concernant l’écran de 4,7 pouce en définition 1280 par 768 pixels, l’auteur du test a trouvé que le Nexus 4 produit des « images propres », bien plus naturelles que la technologie AMOLED, mais il a noté un rendu « délavé » avec un manque de contraste. Les performances également de l’architecture Qualcomm S4 Pro semblent au rendez-vous, le tout est « très réactif (…) sûrement un des appareils les plus puissants du marché« .

Au dela de l’aspect esthétique, l’autre point d’interrogation était bien sûr les performances du capteur photo. Pour rappel, c’est un capteur photo de 8 mégapixels capable de filmer en 1080p. Selon lui, le capteur est « capable de produire des images éclatantes avec une quantité relativement faible de bruit et une bonne clarté des couleurs. ».

Quelque exemples :

Concernant la batterie, il note les bonnes performances « au dessus des précédents modèles ». Après 10 heures et 30 minutes, il lui reste environ 45% de batterie. Ce qui est au dessus de la moyenne, le Nexus 4 semble avoir relevé haut la main ce test de l’autonomie.

A propos d’Android 4.2, Joshua T. en ressort vraiment ravi. Les nouveautés apportées par Jelly Bean rende le système plus « cohérent », « agréable » et « réactif ». « Je ne ressens aucune hésitation à dire que l’expérience pure Android 4.2 est – à mon avis – le système d’exploitation mobile le plus avancé sur le marché. »

En conclusion, il n’hésite pas à dire que le « Nexus 4 est absolument merveilleux. (…) C’est de loin le meilleur téléphone Android sur le marché en ce moment, et il possède le logiciel le plus puissant qui ait jamais tourné sur un smartphone. ». Le gros point négatif pour sa part, c’est le manque de connectivité LTE (4G). Contrairement à la France, la 4G est bien développée dans les grandes villes américaines, c’est devenu un élément incontournable pour les opérateurs. Pourtant, le Nexus 4 est H+ et double carrier, et devrait ainsi atteindre de très bons débits sur le réseau français. Bref, il conclut avec un 8,3 sur 10. Une très bonne note qui aurait pu être encore meilleure si le téléphone avait été LTE (4G). 

Plus de détails : C’est sur TheVerge !

PS : Nous allons essayer de vous concocter une prise en main la semaine prochaine ! ;-)