Asus a présenté en début d’année son nouveau smartphone PadFone Infinity, un smartphone de 5 pouces équipé d’un processeur Qualcomm Snapdragon 800. Il entre de ce fait dans le cercle fermé des smartphones haut de gamme dotés du dernier processeur du fondeur américain. Le constructeur taiwanais a encore fait évoluer son concept tabletto-smartphone. Nous l’avons testé quelques à jours à la rédaction.

Aus-Padfone-Infinity-FrAndroidSAM_0305

La quatrième génération du combo smartphone-tablette proposée par Asus donne toujours l’impression d’être devant un produit “premium”. Il s’agit d’un smartphone de 5 pouces dont l’écran affiche une définition FullHD. La coque est vêtue d’aluminium et donne au produit l’aspect d’un appareil haut de gamme. Pour sa nouvelle version, le PadFone Infinity bénéficie du dernier né de Qualcomm, le Snapdragon 800, d’un port microSD et d’un appareil photo de 13 mégapixels capable de prendre de meilleurs clichés en situation de faible luminosité.

Aus-Padfone-Infinity-FrAndroidSAM_0304

Design

Le nouveau Padfone Infinity arbore quasiment le même design que le modèle précédent mais se voit maintenant doté d’un port microSD pour pouvoir profiter de plus de mémoire. Il est également compatible avec des nano-SIM comme les derniers smartphones d’Apple et dispose de deux micros pour réduire le bruit. On a désormais le choix entre une version 16 Go ou 32 Go contre 32 et 64 Go pour la version précédente.

Un des aspects intéressants du concept du Padfone c’est la possibilité d’utiliser le smartphone actuel avec la tablette de la génération précédente. Cette tablette de 10,1 pouces, baptisée PadStation full HD, permet de convertir le smartphone en ardoise et ce, en faisant tout simplement glisser à la verticale le PadFone dans la fente dédiée, située à l’arrière de la tablette. La tablette, elle, ne peut fonctionner sans le smartphone !

Aus-Padfone-Infinity-FrAndroidSAM_0320

Aus-Padfone-Infinity-FrAndroidSAM_0324

Logiciel

Lorsque vous glissez le PadFone Infinity dans la PadStation, les applications deviennent automatiquement compatibles avec la tablette (taille de l’écran) et ce, dans la mesure où celles-ci ont été développées pour dans ce sens. En revanche, lorsqu’une application n’est pas compatible avec le mode tablette, un message s’affichera pour vous indiquer qu’il ne sera pas possible de lancer l’application en question sur la tablette.

Screenshot_1970-02-02-15-54-30

Le PadFone Infinity fonctionne sous Android 4.2.2 Jelly Bean accompagné d’une interface utilisateur très légère. La barre de notification personnalisée est ainsi quasiment le seul élément que propose Asus, intégrant des boutons supplémentaires pour faciliter l’accès à certaines fonctionnalités du téléphone. Comme sur la précédente version du smartphone, le PadFone Infinity est livré avec 50 Go de stockage dans le cloud. On retrouve également quelques applications pré-embarquées : sauvegarde, multimédia, etc.

Screenshot_2013-11-01-18-08-06

Screenshot_2013-11-01-18-07-42

Screenshot_2013-11-01-18-06-53

Un des points qui turlupinent lors de l’usage du PadFone est la fonction automatique de la luminosité. En effet, le smartphone jauge mal la luminosité ambiante et éclaire mal l’écran. Ajuster la luminosité manuelle peut entraîner un usage plus poussé de la batterie.

Screenshot_2013-11-01-18-09-23

Le capteur de 13 mégapixels a également été amélioré. Il est désormais pourvu de la technologie pixelmaster qui permet d’améliorer la qualité de capture. Cette technologie combine quatre pixels en un seul, pour pouvoir obtenir un résultat plus dynamique. Pour donner une idée globale des capacités de ce capteur, on pourrait dire qu’il est de bonne facture.

Aus-Padfone-Infinity-FrAndroidSAM_0315

Le PadFone Infinity est livré avec un processeur quad-core de Qualcomm, le Snapdragon 800 cadencé à 2,2 GHz, qui permet au smartphone d’atteindre de belles performances, que ce soit en termes de fluidité ou de graphisme. Les résultats obtenus en « benchmark » sont similaires aux résultats des smartphones « haut de gamme » de fin d’année, du Galaxy Note 3 au Nexus 5.

Aus-Padfone-Infinity-FrAndroidSAM_0319

Le son livré par les haut-parleurs du smartphone est toutefois assez faible. La batterie de 2400 mAh du smartphone reste à nos yeux assez médiocre, sûrement à cause d’un problème d’optimisation logicielle. En usage classique, avec un compte Facebook, Twitter et Google actifs en permanence, le smartphone ne dépasse pas la journée. Or, en le branchant à la tablette, qui dispose elle aussi d’une batterie propre, l’autonomie peut aller jusqu’à deux jours.

Aus-Padfone-Infinity-FrAndroidSAM_0299

Conclusion

Note finale du test 7/10
En somme, cette nouvelle version du PadFone Infinity est sans aucun doute un bon appareil. Or, il fait face à une concurrence très féroce constituée de smartphones comme les Samsung Galaxy S4, LG G2 et autre Sony Xperia Z1. Toutefois, il possède la capacité unique de se transformer en tablette. Une possibilité que d’autres smartphones du marché n’offrent pas.

On redescend tout de suite sur terre lorsqu’on fait le calcul du prix du combo : Entre 700 et 750 euros pour les deux appareils selon les revendeurs. À ce prix, et si vous n’avez pas spécialement besoin d’une tablette, le meilleur compromis reste toutefois le Samsung Galaxy Note 3, la phablette du fabricant coréen, qui propose un format entre les deux appareils et qui se positionne sur un prix similaire à l’ensemble des deux appareils Asus. Vous pourrez également réfléchir à l'acquisition d'un Nexus 5 (349 euros) et d'une tablette LG G Pad 8.3 (249 euros avec ODR), vous serez très bien équipés pour un budget similaire.

Nous émettons également quelques doutes concernant le suivi du produit. Etant donné le passé d'Asus, le peu de visibilité... la communauté derrière ce produit sera mince et Asus risque de rapidement arrêter son suivi.
  • Points positifs
    • Finitions exemplaires
    • Ecran FullHD et processeur Qualcomm S800
    • Concept unique et intéressant
  • Points négatifs
    • Autonomie moyenne
    • Prix !