Introduction

Chrome OS est une vraie opportunité pour les constructeurs, qui peuvent proposer des machines flexibles. Dernière surprise en date, le LG Chromebase. Le principe est simple : il s’agit d’une Chromebox intégrée dans un moniteur d’ordinateur. Facturé autour de 330 euros, que vaut cet appareil en tant que Chromebox ? Et en tant que moniteur ? Réponse dans le test du LG Chromebase.

c_FrAndroid-LG-Chromebase-FrAndroid-test-ChromeOS-DSC06015

LG Chromebase

Plus tôt cette année, j’ai profité d’un passage aux États-Unis pour me commander une Chromebox, l’Asus Chromebox (M004U). L’idée était séduisante, une box équipée de Chrome OS pour moins de 150 euros, je m’en servais sur un moniteur LG 29EA73-P, le moniteur au format 21/9ème (2560 par 1080 pixels) en parallèle d’un ordinateur portable. LG a eu l’idée de concevoir un moniteur où le Chromebox était directement intégré, pour en faire un All-in-One (AiO). Séduisant, n’est-ce-pas ?

c_FrAndroid-LG-Chromebase-FrAndroid-test-ChromeOS-DSC06016

… sous Chrome OS !

FrAndroid-LG-Chromebase-FrAndroid-test-ChromeOS-DSC06009

L’arrière du Chromebase

Le Chromebase coréen intègre un Intel Celeron 2955U, 2 Go de RAM et 16 Go de stockage (flash) à bord, il est également livré avec un clavier filaire USB et la souris et une retrouve de l’USB 2.0 et 3.0, de l’Ethernet (RJ45) mais aussi un port HDMI (entrant). Vous avez compris ? Le Chromebase démarre en moins de 5 secondes sur Chrome OS, et en appuyant sur une touche tactile sous l’écran. Il prend comme source le HDMI pour devenir un affichage externe classique.

FrAndroid-LG-Chromebase-FrAndroid-test-ChromeOS-DSC05995

Boutons sous l’écran

L’écran de 21,5 pouces (technologie IPS) possède une définition de 1920 par 1080 pixels, un écran assez étonnant dans cette gamme de prix. Il offre en effet une excellente qualité de couleur et de bons angles de vision. Il n’est pas tactile (ce n’est pas vraiment nécessaire), néanmoins la dalle est mate – un des points forts (surtout pour l’usage bureautique). On retrouve également le mode Reader, un mode qui réduit la lueur bleue qui provoque la fatigue des yeux et peut perturber les habitudes de sommeil. Le niveau de scintillement est également réduit, ce qui devrait également réduire la fatigue oculaire.

FrAndroid-LG-Chromebase-FrAndroid-test-ChromeOS-DSC06018

Angles de vision plutôt corrects

FrAndroid-LG-Chromebase-FrAndroid-test-ChromeOS-DSC06021

Différents menus de réglage

FrAndroid-LG-Chromebase-FrAndroid-test-ChromeOS-DSC06020

Différents menus de réglage

Ce qui fait le charme de ce All-in-One, c’est qu’il peut être utilisé comme un moniteur autonome, grâce à un port HDMI. Cette fonctionnalité est l’élément clé du produit, vous pouvez le brancher avec un autre ordinateur de bureau, un ordinateur portable, ou encore une PS4 par exemple. Personnellement, la fonction Chrome OS me sert d’appoint, pour éviter d’avoir à brancher mon ordinateur portable. D’ailleurs, nous avons installé une Chromebase en salle de réunion, et étant des utilisateurs de Google Apps, c’est devenu rapidement l’outil idéal pour les réunions : nous nous connectons avec nos comptes Google respectifs, et en quelques secondes tout notre contenu est chargé – on peut également brancher une tablette tactile pour effectuer une présentation, par exemple.

FrAndroid-LG-Chromebase-FrAndroid-test-ChromeOS-DSC06026

Mutli-compte sur Chrome OS

Côtés connectiques, on retrouve un seul port USB 3.0 et une prise casque sur le côté droit. Sur le dessus de l’écran se trouve une webcam HD, qui capture des vidéos en HD 720p (Google Hangouts et Skype Web fonctionnent, grâce à un microphone intégré). Juste en-dessous de l’écran, se situent des boutons de réglage de la luminosité de l’affichage du système audio et un bouton pour activer le mode de Reader. Derrière, vous trouverez deux ports USB 2.0 et un port Ethernet (RJ45) Gigabit, sans oublier une entrée HDMI. À noter, une fente de verrouillage Kensington vous permet de sécuriser physiquement le système. LG propose un clavier et une souris filaire, d’assez mauvaise qualité (pas de touches de fonctions sur le clavier).

FrAndroid-LG-Chromebase-FrAndroid-test-ChromeOS-DSC06003

Connectiques

FrAndroid-LG-Chromebase-FrAndroid-test-ChromeOS-DSC05999

Côté droit

FrAndroid-LG-Chromebase-FrAndroid-test-ChromeOS-DSC06008

Entrée HDMI

FrAndroid-LG-Chromebase-FrAndroid-test-ChromeOS-DSC05991

Souris filaire basique

FrAndroid-LG-Chromebase-FrAndroid-test-ChromeOS-DSC05990

Clavier avec une frappe molle, assez « cheap »

La connectivité étant essentielle sur Chrome OS, le LG Chromebase est équipé d’un port Ethernet (Gigabit ) et Wi-Fi 802.11n, ainsi que du Bluetooth 4.0.

 

Note finale du test 9/10
Comme vous vous en doutez, le LG Chromebase est assez unique sur son positionnement. On peut le comparer au HP Slate 21, un Android tout-en-un qui s'appuie sur un écran tactile. Côtés performances, le Chromebase n'a rien à envier aux autres machines Chrome OS. L'Intel Celeron 2955P permet d'obtenir une expérience utilisateur solide, le temps de démarrage est rapide (environ 10 secondes pour démarrer), et on ne rencontre que très rarement des moments de ralentissements, même avec 10 onglets ouverts, ou une vidéo YouTube en 1080p. Bien entendu, le système Chrome OS est clairement conçu pour les utilisateurs ayant des besoins assez simples, principalement de la bureautique.

Il m'est arrivé d'utiliser le Chromebase toute une journée de travail, en délaissant mon ordinateur portable. Avec l'ensemble des services et produits Google (Google Hangouts, Documents ou encore Drive) ainsi que les apps Chrome telles que Dropbox ou encore Evernote, j'ai accès à plus de 95 % des fonctions de bureautique classiques. Le Chromebase peut donc s'adresser à une cible professionnelle, en tant que moniteur connecté. Le Chromebase est également une alternative en tant que All-in-One familial, avec du multi-compte efficace. Au final, c'une machine flexible à la conception simple et efficace - un produit atypique qui a su intelligemment s'inscrire dans mon environnement numérique.

Un des bémols, le niveau sonore des haut-parleurs est un peu trop faible, et il est encore difficile de se le procurer en France. En effet, peu de revendeurs le distribuent ; on en trouve sur Amazon et PriceMinister, par exemple. Pour ma part, je l'ai fait venir des Etats-Unis, avec un clavier QWERTY en prime.
  • Points positifs
    • Moniteur connecté flexible, assez unique en son genre
    • Connectiques complètes, avec RJ45 et Webcam HD
    • Qualité d'écran
  • Points négatifs
    • Niveau sonore des haut-parleurs trop faible
    • Chrome OS manque encore de quelques fonctions
    • Produit mal référencé en france

 

Plus sur le même sujet : Chromebook, chronique d'un technophile connecté