Introduction

Le Honor 3C est un téléphone bien connu du marché asiatique puisque le mobile y est disponible depuis maintenant de longs mois. Honor a décidé de venir s’installer en Europe avec plusieurs terminaux dont le Honor 3C fait partie. Contrairement au Honor 6, il se situe en entrée de gamme, avec un prix fixé à 129 euros. Pourtant, son écran de 5 pouces le distingue des terminaux que l’on trouve habituellement dans cet ordre de prix. Que vaut donc ce Honor 3C ?

honor-3C-4

Huawei et sa marque Honor commence à se faire connaître en Europe et cherche à se faire reconnaître plus encore grâce à sa marque dérivée Honor. Elle compte s’implanter durablement en France et pour ce faire, elle souhaite être présente sur de nombreux créneaux. Après une phablette de 6 pouces estampillée Huawei (l’Ascend Mate 7) qui avait convaincu et un Honor 6 – un milieu de gamme de 5 pouces – Huawei remet le couvert en France avec le Honor 3C. Si la diagonale d’écran est la même que pour le Honor 6, le reste des caractéristiques n’a rien à voir. On se situe clairement dans l’entrée de gamme, même si certaines caractéristiques laissent penser à quelques terminaux milieu de gamme. Jetons un œil à sa fiche technique.

Caractéristiques techniques

ModèleHonor 3C
Version Android JellyBean 4.2.2
Interface constructeurEmotion UI 2.0
Taille d'écran5 pouces
Définition1280 x 720 pixels
Densité de pixels294 PPP
TechnologieIPS LCD (LTPS)
Traitement anti-rayuresNC
SoCMediaTek MT6582
Processeur (CPU)4 x Cortex-A7 @ 1,3 GHz
Puce Graphique (GPU)Mali-400MP2
Mémoire vive (RAM)2 Go LPDDR3
Mémoire interne (ROM)8 Go
MicroSDJusqu'à 32 Go
Appareil photo (dorsal)8 mégapixels
Appareil photo (frontal)5 mégapixels
Enregistrement vidéoFull HD (1080p)
Wi-FiWi-Fi 802.11 b/g/n
Bluetooth4.0
RéseauxH+ à 21 Mbps
SIMMicro-SIM
NFCNon
CapteursAccéléromètre, Proximité, Luminosité
Ports
(entrées/sorties)
Micro USB 2.0
GéolocalisationA-GPS et GLONASS
Résistance à l'eauNon
BatterieLi-Po 2300 mAh amovible
Dimensions139,5 x 71,4 x 9,2 mm
Poids140 grammes
CouleursBlanc ou noir
Prix129 euros

Un design simple et efficace

Pour le design, Honor a choisi la simplicité. Sur sa face avant, on trouve la dalle avec des bordures latérales pas trop épaisses pour un terminal de ce calibre. Huawei annonce d’ailleurs que l’écran occupe 69 % de la surface avant de l’appareil. Les bordures sont un peu plus larges en bas, pour permettre de caser les boutons tactiles : retour à gauche, accueil au milieu et vue d’ensemble (multitâche) à droite. Ces derniers ne sont pas rétroéclairés et sont donc difficilement lisibles. Le haut-parleur pour les appels se situe tout en haut et se fait discret par son design. On peut noter la présence du capteur frontal tout en haut à droite, mais aucun élément ne vient réellement trancher avec le noir de la face avant. Le mobile est donc très discret à ce niveau.

honor-3C-17

Lorsqu’on retourne le téléphone, le constat est à peu près similaire. Nous avons testé la version blanche qui n’est pas très discrète, mais qui a le mérite de posséder une face arrière propre, tant que les traces de doigts ne font pas leur apparition. En effet, le plastique brillant est sensible aux traces de doigts qui sont légèrement visibles et c’est dommage. On trouve le haut-parleur en bas à gauche, le logo Honor sur le milieu et tout en haut, le capteur photo, le flash et ce qui semble un microphone pour la réduction du bruit lors des conversations. En noir, on imagine que le téléphone serait encore plus discret, et peut-être plus agréable au toucher puisque ce modèle dispose d’une finition simili cuir.

honor-3C-11

Honor mise également sur la personnalisation du 3C puisque la coque est interchangeable. Le constructeur annonce que 4 coques seront disponibles en plus du noir et blanc : du jaune, du bleu, du rose, ou doré. En parlant de couleurs, le téléphone dispose d’une LED entre le haut-parleur et le capteur frontal. Celle-ci permet d’être averti lors de la réception des notifications ou de l’état de la batterie. En revanche, il est impossible de modifier son comportement sans passer par un logiciel tiers comme Light Flow.

honor-3C-19

Un petit mot sur la qualité : si la face avant est plutôt bien finie, on ne peut pas en dire autant de la coque arrière. Tout d’abord, le port micro USB du téléphone est légèrement enfoncé par rapport à la coque, l’usinage de cette dernière laisse à désirer et l’ensemble ne s’emboîte pas au millimètre près. Le matériau utilisé sur la coque arrière est flexible et grince lorsqu’on le manipule vigoureusement, ce qui ne renforce pas la sensation de qualité, au contraire. En revanche, la prise en main est agréable puisque le smartphone n’est pas trop épais ni pas trop lourd.

Un écran plutôt bon

Pour sa dalle, Honor utilise la technologie IPS et des transistors LTPS censés réduire la consommation. La taille est de 5 pouces pour une définition 720p ce qui donne une résolution de 294 ppp. Plutôt pas mal pour un téléphone à moins de 150 euros, mais qui peut commencer à devenir limite sur un écran de cette taille. La luminosité maximale semble élevée, la température des couleurs ne semble pas trop délirante sans tirer vers le bleu ou le jaune. Les angles de visions sont bons, dalle IPS oblige.

honor-3C-10

La taille de 5 pouces est vraiment agréable pour toutes les mains : ni trop grande, ni trop petite. D’autant plus que comme nous l’avons déjà précisé dans la partie design, nous n’avons pas affaire à des bords trop larges.

Bon point pour Honor : il est possible de régler manuellement la température des couleurs. Peu de constructeurs proposent cette option et il est toujours intéressant d’y avoir accès, surtout pour ceux dotés d’une sonde et souhaitant se rapprocher le plus possible d’un bon rendu.

 

Emotion UI 2.0 qui appelle son successeur à la rescousse

Le Honor 3C fait appel à Emotion UI, l’interface constructeur de Huawei. Malheureusement, c’est une ancienne version d’Emotion UI que l’on trouve sur le Honor 3C : 2.0. À titre de comparaison, le Honor 6 est sous Emotion UI 2.3, mais devrait passer en 3.0 en décembre et sous Lollipop en janvier. Heureusement, Honor devrait livrer d’ici les prochains jours Emotion UI 2.3 pour le 3C, apportant alors KitKat pour le terminal, sans vraiment revisiter l’interface graphique. Pour le moment, c’est Jelly Bean en version 4.2.2 qui est de la partie. Un système qui commence à se faire un peu trop vieux, que ce soit au niveau technique ou visuel. Le Honor 3C en version chinoise dispose déjà d’Emotion UI 2.3 depuis cet été et il serait d’ailleurs possible d’installer la ROM sur un appareil non asiatique.

Emotion-UI-2.0

On passera donc rapidement sur l’interface puisqu’on retrouve pratiquement la même que sur le Honor 6. Quelques éléments changent tout de même entre Emotion UI 2.0 et la version 2.3, comme par exemple le centre de notifications. Sur le 3C, le centre est divisé en deux verticalement avec en haut les réglages rapides (il est possible d’avoir accès à plus de réglages rapides en appuyant sur la flèche) et en bas les notifications. Sur Emotion UI 2.3, deux onglets existeront : un pour les notifications et un pour les réglages rapides.

 

Des performances tout juste correctes

Au quotidien, le Honor 3C ne brille pas par sa réactivité. Cela peut provenir de plusieurs facteurs. Tout d’abord, le SoC intégré dans le terminal n’est pas très performant : c’est le MT6582 de MediaTek avec ses quatre cœurs Cortex-A7. Ils sont toutefois assistés par 2 Go de mémoire vive, ce qui est plutôt rare dans l’entrée de gamme. Mais cela ne suffit pas à rendre fluide Emotion UI. Le système n’est pas inutilisable, loin de là, mais certaines actions font ramer de manière aléatoire le terminal. Il est dommage que nous n’ayons pas pu tester l’appareil sous KitKat puisqu’en théorie, les performances des petits terminaux sont revues à la hausse. Mais ce point concerne surtout la RAM, un point sur lequel le Honor 3C est bien doté. Il est en revanche possible que le fautif soit uniquement Emotion UI puisque même sur le Mate 7, j’avais noté des ralentissements pour certaines actions, mêmes s’ils étaient moins présents qu’avec le 3C.

On passe ensuite sur les benchmarks qui confirment les impressions observées dans la pratique. Nous avons comparé le Honor 3C au Motorola Moto G qui possède lui aussi un écran 720p et un SoC légèrement différent : le Honor utilise un Mediatek MT6582 contre un Snapdragon 400 pour le Moto G. Le premier intègre quatre cœurs Cortex-A7 cadencés à 1,3 GHz contre quatre du même type, mais cadencés à 1,2 GHz sur le SoC de Qualcomm. La mémoire vive est légèrement différente puisque cadencée à 500 MHz chez Mediatek contre 533 MHz sur le Snapdragon. Finalement, c’est au niveau du GPU que tout se joue : un Mali-400MP2 pour le SoC de Mediatek et un Adreno 305 pour le Snapdragon 400, censé être plus performant.

 Honor 3CMoto G
AnTuTu19 22017 600
PCMark1 9302 670
3DMark Ice Storm Unlimited2 9304 648
GFXBench T-Rex (onscreen / offscreen)6,6 / 3,8 FPS10,8 / 5,7 FPS

Si sur AnTuTu le Honor 3C distance de 10 % le Moto G mais sur tous les autres benchmarks, le smartphone de Motorola prend la tête avec au moins 38 % de performances supplémentaires. Cela est probablement dû à la puce graphique, bien plus performante, et qui est mise à l’épreuve dans les trois autres benchmarks, que ce soit pour les jeux, mais également des tâches gourmandes comme la retouche photo ou la lecture vidéo. Le Honor 3C est donc moins performant que son concurrent direct, et ça se ressent un peu trop à l’usage.

 

Une partie photo soignée

Le capteur de 8 mégapixels m’a plutôt bluffé, il faut bien le dire. Je ne m’attendais pas à un rendu aussi bon que cela en photo pour le prix du terminal. Alors bien sûr, on est loin des bon smartphones milieu et haut de gamme, mais pour une entrée de gamme, le combo capteur et objectif se débrouille vraiment bien. Les photos prises avec le Honor 3C sont jolies à regarder, même sur des grands écrans d’ordinateurs. En revanche, on atteint vite les limites du capteur, car on se rend compte en zoomant que les photos manquent de définition. Cela se remarque surtout sur les panneaux de circulation, illisible même en zoomant. En basse luminosité, les photos ne sont pas parfaites, mais loin d’être inexploitables.

APN Honor 3C

Le mode exposition qui permet de régler indépendamment l’exposition de la mise au point

Ce qui est très appréciable sur le Honor 3C, c’est la multitude de modes présents : Normal, HDR, panoramique, mais aussi exposition. Ce dernier est très pratique puisqu’il permet de dissocier la mise au point de l’exposition : on touche un endroit de l’écran pour la mise au point et on fait glisser son doigt pour sélectionner une zone qui adaptera automatiquement l’exposition selon la luminosité de cette dernière. Une fonction que l’on n’a pas l’habitude de trouver sur les smartphones même haut de gamme et qui est bienvenue. Le mode HDR est plutôt efficace pour faire ressortir les zones sombres même si on a connu mieux. La fonction panoramique est intéressante, mais malheureusement, la qualité est déplorable à cause d’une définition minimaliste en hauteur : 480 pixels. L’appareil photo est également bon en macro, un excellent point sur un terminal à moins de 150 euros.

 

Pas de 4G au programme, mais deux cartes SIM

Malheureusement, le 3C se limite à la H+ à 21 Mbps. Dommage de ne même pas être monté jusqu’au DC-HSPA (Dual Carrier) pour profiter d’un débit de 42 Mbps. Pourtant, dans cette gamme de prix, on trouve de nombreux terminaux DC-HSPA voire même 4G pour certains comme le Wiko Birdy ou l’Alcatel One Touch Pop S7. Pour se rattraper, le 3C supporte deux cartes SIM au format micro SIM.

honor-3C-1

Un petit mot sur le fix GPS qui a mis 34 secondes à se réaliser à froid pour une précision de 2 mètres. Pas de problème de ce côté-là.

La qualité des appels est plutôt bonne avec un accent légèrement mis sur les graves, mais ça change des téléphones d’entrée de gamme équipés de haut-parleurs souvent mauvais.

 

Une autonomie décevante

L’autonomie du Honor 3C laisse clairement à désirer. Sur notre test habituel (lecture d’une vidéo YouTube en Wi-Fi pendant une heure avec la luminosité au maximum), la batterie a perdu 30 % de sa capacité. C’est beaucoup puisqu’habituellement, les batteries des smartphones perdent environ 10 à 15 % de leur autonomie sur ce test. Ce qui peut légèrement excuser ce score médiocre, c’est la luminosité de l’écran qui est importante à 100 %. On évitera d’ailleurs de la régler à son maximum puisque ce n’est pas très confortable. Mais tout de même, on attendait mieux de ce Honor 3C par l’utilisation de transistors LTPS pour l’écran. Il semblerait que la batterie Li-Po de 2300 mAh soit un peu légère. Nous avons refait le test avec l’écran réglé sur 50 % : la batterie a perdu 18 % de sa capacité en une heure. Pas vraiment convaincant, mais déjà un peu mieux.

batterie Honor 3C

Emotion UI propose trois modes d’économie d’énergie (comme sur les Ascend Mate 7 ou Honor 6) : normal, smart et endurant. Le premier est recommandé pour les applications gourmandes et les jeux alors que le second est recommandé pour un usage quotidien et équilibrant les performances et la consommation d’énergie (en ajustant les données cellulaires et les fréquences du SoC). Enfin, le dernier mode limite de manière plus franche ces deux données. Avec une batterie complètement chargée, le téléphone indique entre 14h et 18h d’autonomie selon le mode sélectionné.

 

Test Honor 3C Le verdict

design
7
On peut reconnaître que Honor a fait quelques efforts au niveau du design de son téléphone, passe partout, sans trop tomber dans les classiques du milieu. Toutefois, certains détails ont été négligés. On peut citer la finition de la coque qui laisse à désirer ou encore les boutons tactiles qui ne sont pas rétroéclairés et donc illisibiles la plupart du temps. Bon point tout de même à la LED de notification.
écran
8
L'écran du 3C est de bonne facture, avec un rendu des couleurs plutôt bon et une très bonne luminosité. Les angles de vision sont bons et aucune fuite de lumière n'est à signaler. Toutefois, on aurait préféré trouver une dalle en 1080p pour un smartphone de 5 pouces.
logiciel
6
Comment est-il encore possible en fin 2014 de sortir un smartphone sous Android Jelly Bean 4.2.2 alors que Lollipop 5.0 vient d'être disponible et qu'il y a eu KitKat entre temps ? Emotion UI 2.3 sous KitKat devrait arriver d'ici quelques jours mais il est dommage de ne pas avoir directement intégré la version 3.0, bien plus réussie visuellement. Avec la version 2.x, on a vraiment l'impression de retourner à un autre âge de la téléphonie.
performances
5
Les performances sont sûrement le point le plus faible du Honor 3C. Les benchmarks nous livrent des scores plutôt faibles, et surtout, cela se ressent à l'usage. Emotion UI 2.0 se révèle particulièrement lent sur certaines tâches simples au point d'en devenir vraiment trop frustrant. On espère que l'arrivée d'Emotion UI 2.3 sous KitKat pour le 3C réglera ces soucis.
caméra
8
L'appareil photo du 3C est le point fort du terminal de Honor. Le constructeur livre un capteur 8 mégapixels qui n'est certes pas excellent mais qui délivre des photos de qualité pour un terminal de ce prix. À côté, les clichés du Moto G paraissent médiocres.
autonomie
6
L'autonomie du 3C est décevante. Pourtant, avec son écran équipé de transistors LTPS, on s'attendait à mieux. Ce dernier consomme beaucoup d'énergie réglé au maximum mais la batterie semble sous dimensionné même sans tenir compte de la consommation de l'écran. On évitera les usages ultra connectés ou on activera les diverses économies d'énergie.
Note finale du test 6/10
Le Honor 3C vaut un petit 6 vendu 129 euros. Il vaudra un bon 6 pour ceux qui pourront se le procurer à 99 euros lors de son lancement sur Amazon au cours du mois de décembre. À son prix initial, on ne peut s'empêcher de le comparer au Moto G qui dispose d'un excellent rapport qualité - prix et qui se révèle très agréable à utiliser au quotidien. Face à lui, le 3C multiplie les erreurs : conception qui laisse à désirer, autonomie à la ramasse, performances vraiment décevantes en pratique et une interface beaucoup trop dépassée. Ces éléments empêchent en l'état de conseiller le 3C. On espère en tout cas que l'arrivée de la version 2.3 d'Emotion UI sous KitKat changera la donne.

C'est dommage car le Honor 3C a quelques atouts à faire valoir, à commencer par un appareil photo d'une qualité qu'on n'a pas l'habitude de voir dans l'entrée de gamme. De plus, l'écran du terminal est bon, avec une luminosité élevée et accompagné d'une LED de notification. On aurait pu recommander le 3C à ceux qui cherchent un terminal d'entrée de gamme bon en photo, mais ses défauts dans les autres domaines nous en empêchent tant qu'il n'a pas été mis à jour.
  • Points positifs
    • Ecran de 5 pouces de qualité
    • Appareil photo bon pour son prix
    • LED de notification
    • Design discret
    • Petit prix
  • Points négatifs
    • Emotion UI 2.0 vraiment trop vieux
    • Ralentissements dans l'interface
    • Performances globales médiocres
    • Absence de 4G
    • Autonomie décevante

Il n' y a pas d'offres pour le moment