Introduction

Le G620S est la proposition de Huawei pour un smartphone 4G doté d’un écran de 5 pouces. Deux caractéristiques qui sonnaient milieu de gamme il y a encore quelques mois, mais qui se retrouvent de plus en plus en entrée de gamme. Et justement, Huawei positionne son G620S comme un terminal d’entrée de gamme avec un ticket d’entrée à moins de 150 euros. Nous avons alors tenté de savoir ce que valait le G620S au cours de notre test.

Huawei Ascend G 620 S-12

Huawei dispose déjà du Ascend Y550 en entrée de gamme. C’est un smartphone 4G supportant les bandes de fréquence françaises, mais doté d’un écran de 4,5 pouces. L’Ascend G620S dispose quant à lui d’un écran plus grand, mais surtout d’une définition plus élevée (1280 x 720 contre 854 x 480 pixels). Le stockage est également en hausse avec 8 Go et la possibilité de lui adjoindre une carte microSD. La partie photo est également en hausse avec un capteur de 8 mégapixels contre 5 mégapixels sur le Y 550. Bref, une montée en gamme bienvenue alors que le prix augmente légèrement. Il se positionne donc entre l’entrée et le milieu de gamme. Voyons en détail la fiche technique.

Huawei Ascend G 620 S-21
 Huawei Ascend G 620 S
Système d'exploitationAndroid KitKat 4.4.4
Interface constructeurEmotion UI 2.3
Taille d'écran5 pouces
Technologie d'écranIPS
Définition1280 x 720 pixels
Résolution294 PPP
Traitement anti-rayures?
SoCQualcomm Snapdragon 410
Nombre de coeurs4 x Cortex-A53 (1,2 GHz)
Puce graphique (GPU)Adreno 306
Mémoire vive (RAM)1 Go LPDDR3
Mémoire interne (ROM)8 Go
Micro-SDOui
Appareil photo (dorsal)8 mégapixels
Appareil photo (frontal)2 mégapixels
Wi-FiWi-Fi 802.11 b/g/n (2,4)
Bluetooth4.0
NFCOui
Port infrarougeNon
4G catégorieCatégorie 4 (150 / 50 Mbps)
4G bandes800 / 1800 / 2600 MHz
SIMMicro SIM
LocalisationA-GPS + Glonass
USBmicro-USB 2.0 (compatible MHL 3.0)
Batterie2840 mAh
Dimensions143mm x 72mm x 8,5mm
Poids160 grammes
CouleursNoir
DAS0,785 W/kg

 

Design

L’Ascend G620S n’est pas novateur dans son design. Il reprend les canons existants dans l’industrie du smartphone avec une façade relativement simple. Pas de fioritures et le noir est de rigueur. Seuls quelques éléments viennent troubler le plastique noir : le logo Huawei, la petite grille du haut-parleur, le capteur photo et les trois boutons tactiles. C’est d’ailleurs ces trois boutons qui viennent le plus gâcher la façade avant du terminal avec leur look d’une autre époque. Les bords de l’écran remontent un peu plus haut que la dalle, ce qui a pour effet de gêner les doigts lorsqu’on les fait glisser aux extrémités de l’écran.

Huawei Ascend G 620 S-20

La coque (noire elle aussi) dispose d’un revêtement en similicuir tandis que les côtés sont en plastique lisse. Malheureusement, la coque a pour effet d’attirer dangereusement les traces de doigts. On retrouve le haut-parleur en bas à droite, le logo Huawei (encore lui) et l’appareil photo sous lequel vient prendre place le flash. La coque aurait pu se rattraper avec la possibilité de la retirer pour accéder à la batterie histoire de la remplacer facilement. Si la coque est bien amovible, ce n’est pas le cas de la batterie qui est intégrée au châssis et reliée au smartphone par une nappe. La coque amovible permet alors d’accéder aux logements de la carte SIM et de la carte micro-SD.

Huawei Ascend G 620 S-1-2

Bref, le design de l’Ascend G620S n’a rien de particulier. La qualité du plastique, et notamment la finition similicuir, fait toutefois davantage penser à un terminal milieu de gamme que d’entrée de gamme. On aurait toutefois préféré une face avant un peu plus dans l’air du temps puisque celle-ci détonne légèrement avec la coque.

Huawei Ascend G 620 S-13

La prise en main reste agréable, mais le poids du terminal se fait trop sentir. A 160 grammes sur la balance, c’est 30 grammes de plus qu’un Nexus 5, lui aussi doté d’un écran de 5 pouces. D’ailleurs, cette taille d’écran n’est pas adaptée à toutes les tailles de main, car on peut avoir du mal à atteindre les coins supérieurs de l’écran.

Écran

La dalle du Ascend G620S est de type IPS, ce qui laisse présager des bons angles de vision. Ceux-ci ne sont pas dans les faits véritablement convaincants. La faute sûrement à la luminosité, bien trop faible à son maximum. Celle-ci peut donc se révéler juste pour une utilisation en extérieur avec beaucoup de luminosité ambiante. Le contraste ne semble pas très élevé non plus. Concernant les couleurs, elles sont un peu fades, surtout lorsqu’on les compare à celles d’une dalle de très bonne qualité.

Huawei Ascend G 620 S-3-2

Un rapide mot sur la résolution de l’écran. Avec une définition HD (1280 x 720 pixels) et une taille d’écran de 5 pouces, on arrive à une densité de pixels de 293 PPP. Ce n’est pas énorme, mais ce n’est pas non plus catastrophique. On peut s’en rendre compte lors de la navigation sur certaines pages web où il faudra zoomer alors qu’un terminal en Full HD permet de lire la page sans zoom.

 

Logiciel

L’Ascend G 620 S est basé sur Emotion UI, une interface logicielle développée par Huawei et basée sur Android. Ici, c’est EmotionUI en version 2.3 qui est installée, comme sur le Honor 6. Cette version est basée sur Android KitKat 4.4.4. On était à deux doigts de Lollipop, dommage. Dommage également de na pas avoir intégré Emotion UI 3.0, toujours basée sur KitKat, mais avec un design totalement revu. On se contentera donc de l’ancienne interface de Huawei, sûrement moins gourmande en mémoire vive que la nouvelle.

Huawei-Ascend-G-620-S-Emotion-UI-2.3

Ceux qui ne connaissent pas trop Emotion UI peuvent jeter un œil à notre test du Honor 6 sous EUI 2.3 ou encore au test du Honor 3C sous EU 2.0. Avec l’Ascend G 620 S, Huawei ne change pas la recette de son interface. Celle-ci est déconcertante pour les utilisateurs habitués à Android puisqu’il n’y a pas de lanceur d’applications. Toutes les icônes des applications apparaissent donc sur le bureau et il est fort heureusement possible de créer des dossiers pour faire un peu de rangement.

L’autre grande différence provient du centre de notifications et des réglages rapides. Le design a totalement été revu comparé à KitKat stock avec une dominante grise. Toutefois, le fonctionnement reste plus ou moins similaire. Ainsi, on trouve les notifications dans la partie basse et les réglages rapides dans la partie haute. L’appui sur une petite flèche permet de dérouler ce panneau pour accéder à davantage de réglages, avec la possibilité de personnaliser l’emplacement de chacun d’entre eux.

Huawei-Ascend-G-620-S-Emotion-UI-2.3-2

De nombreux outils, applications et widgets sont présents de base, comme un gestionnaire des fichiers ou encore un widget SMS. Rien de bien indispensable d’autant plus que l’interface d’EMUI 2.3 commence un peu à dater et n’est pas des plus ergonomiques.

 

Performances

L’Ascend G620S est équipé du Snapdragon 410, un SoC à la mode pour les terminaux dont le prix tourne aux alentours de 100 euros. C’est une puce qui se débrouille plutôt bien au quotidien et qui parvient à afficher sans soucis des jeux peu gourmands. En revanche, pour des jeux gourmands dans des définitions élevées, c’est une autre paire de manches. D’ailleurs, dans certains jeux (comme Real Racing 3), les détails ne peuvent pas être poussés au maximum. La conséquence : un jeu plus fluide, mais moins joli graphiquement.

Nous avons tout de même comparé le G620S avec d’autres terminaux dans la même gamme de prix et avec un écran 720p. Nous avons trouvé le Redmi Note 2, en Snapdragon 410 également, mais aussi le Honor 3C avec sa puce MediaTek MT6582.

 Huawei Ascend G 620 SHonor 3CXiaomi Redmi 2
AnTuTu20 064 points19 220 points19 443 points
PCMark1 840 points1 930 points2883 points
3DMark Ice Storm Unlimited4 399 points2 930 points4405 points
GFXBench T-Rex (onscreen / offscreen)9,4 / 5,3 FPS6,6 / 3,8 FPS9,6 / 5,3 FPS
GFXBench Manhattan (onscreen / offscreen)Pas compatiblePas compatible3,9 / 1,8 FPS

Comme on peut le voir, l’Ascend G 620 S est à peu près au même niveau que les deux autres terminaux sur AnTuTu, un test synthétique. Sur PCMark, il détient le score le plus faible, du même niveau que la puce MediaTek MT6582 et bien loin du Redmi 2. La raison est simple : comme sur tous les terminaux Huawei / Honor, le writing test est anormalement faible. Il semble donc que PCMark s’accommode mal d’Emotion UI. Le résultat est donc à prendre avec des pincettes puisque dans les autres tests comme GFXBench et 3DMark, le terminal de Huawei s’en sort avec les mêmes résultats que celui de Xiaomi.

3DMark
  • Ascend G 620 S : 4399
  • Honor 3C : 2930
  • Redmi 2 : 4405

 

Photo

L’appareil photo de l’Ascend G 620 S est très décevant. Le capteur dispose de 8 mégapixels, mais il semblerait que l’objectif ou que le traitement logiciel ne soient pas de bonne qualité. En effet, comparé à l’Honor 3C, au Moto E 4G ou encore au Moto G 2013, le smartphone de Huawei fait pâle figure. Les photos sont surexposées et de nombreux détails passent à la trappe. De plus, on a l’impression qu’un léger voile est collé au capteur.

Edit : l’appareil photo dispose bien d’un mode HDR qui donne des résultats satisfaisants.  Pour ne rien arranger, l’appareil photo ne dispose pas de mode HDR, ce qui est vraiment dommage. Le mode macro n’est pas non plus fantastique puisqu’il manque lui aussi de détails.

G 620 S 1 G 620 S 2
HDR 2

Mode HDR

HDR 1

Mode HDR

IMG_20150320_153750 IMG_20150320_154056 IMG_20150320_154133

 

Réseaux

Comme l’ensemble des terminaux 4G vendus par Huawei en France, le G 620 S est compatible avec les trois bandes de fréquences utilisées par les opérateurs de l’Hexagone : 800, 1800 et 2600 MHz. Pas de crainte à avoir donc pour la réception du réseau haut débit mobile. Au niveau de la qualité d’appels, le haut-parleur est satisfaisant mais il semble que le microphone capte un peu trop les bruits ambiants.

Au niveau du Wi-Fi, le terminal se contente de la bande 2,4 GHz en supportant les normes 802.11 b/g/n.

Huawei Ascend G 620 S-2-2

 

Autonomie

L’autonomie du G 620 S de Huawei est plutôt correcte. Dans notre test habituel (1 heure de vidéo HD sur YouTube en Wi-Fi avec la luminosité au maximum), la capacité de la batterie est passée de 100 à 84 %. C’est dans la moyenne des smartphones, mais ce score n’est pas si bon que cela. En effet, la luminosité du téléphone n’est pas très élevée, l’écran est donc censé ne pas trop consommer d’énergie. On aurait donc préféré une autonomie légèrement supérieure.

Au quotidien, il ne faudra pas trop compter sur l’autonomie de l’appareil. Il parviendra à tenir une journée si l’on ne tire pas trop sur sa batterie avec des usages gourmands. D’autant plus qu’il sera impossible de racheter une seconde batterie pour la remplacer en cours de journée puisqu’elle est fixée sur le châssis.

 

Test Huawei Ascend G620S Le verdict

design
7
Le design du G 620 S n'a rien d'extraordinaire. Il ressemble à bon nombre d'autres terminaux sous Android, surtout avec les trois boutons gravés sur la coque avant. La coque arrière est plutôt original avec son aspect simili-cuir. Toutefois, si elle est amovible, ce n'est pas le cas de la batterie, et c'est vraiment dommage.
écran
7
L'écran du G 620 S n'est pas un foudre de guerre. Sa luminosité maximale est sûrement son gros point faible. La définition 720p peut s'avérer limitée pour ceux qui auraient des yeux de faucons et qui passent leur journée à naviguer sur Internet.
logiciel
6
L'interface Emotion UI en version 2.3 commence à sérieusement dater. Certes, nous sommes sous Android KitKat (alors que Lollipop est sorti depuis plusieurs mois), mais le design de l'interface est vieillotte. Certains apprécieront toutefois les applications et gadgets fournis par défaut.
performances
7
Les performances du smartphone de Huawei sont tout juste correctes. Dans les benchmarks, on se situe au dessus d'un Honor 3C et au même niveau qu'un Redmi 2. Dans les faits, on est au dessus du téléphone d'Honor, sûrement grâce à KitKat. Toutefois, au quotidien, on peut noter quelques ralentissements.
caméra
7
L'appareil photo de 8 mégapixels du G620S ne parvient pas à délivrer des clichés de qualité. Ils manquent de détail et sont surexposés en mode standard. Heureusement, le mode HDR permet de réhausser le niveau de l'appareil photo.
autonomie
7
L'autonomie du G620S est assez bonne. Elle n'est pas délirante mais permettra de tenir la journée à condition de ne pas être trop gourmand sur les usages très connectés ou les jeux. A ce petit jeu, on est au dessus du Honor 3C. Un mode économie d'énergie permettra même de couper certaines fonctionnalités en cas de panne sèche avant la fin de la journée.
Note finale du test 7/10
Le Huawei Ascend G 620 S a du mal à nous séduire. Il n'a pas vraiment de point fort et semble donc être un produit quelconque. Cela n'est pas forcément un problème en soi mais la concurrence sur ce domaine commence à être plutôt nerveuse. On pense notamment au Xiaomi Redmi 2 (qu'il faudra importer) mais surtout au Honor 3C, vendu en Europe au même tarif que le G620S mais sans le support de la 4G.

Toutefois, le même si le Honor 3C se distingue par son capteur photo, il est bien moins performant au quotidien et dispose d'une moins bonne autonomie que le G620S avec en plus une finition en retrait. De plus, le smartphone est toujours sous Jelly Bean alors qu'il était censé passer sous KitKat à la fin de l'année dernière. Il faudra donc faire des concessions.

On peut alors comparer le téléphone de Huawei au Moto E de seconde génération, un peu plus performant au niveau de l'appareil photo et aussi au quotidien grâce à Lollipop. Le prix est d'ailleurs similaire au terminal de Huawei, avec toutefois un écran de moins bonne résolution. Pas sûr que toutefois l'écran soit un argument suffisant pour pencher en faveur du smartphone de Huawei.
  • Points positifs
    • Finition satisfaisante
    • Prix bas
    • Support de la 4G
    • Ecran 720p
  • Points négatifs
    • Poids élevé
    • Batterie non amovible
    • Appareil photo
    • Emotion UI en version 2.3

Il n' y a pas d'offres pour le moment